Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Brillevast

"C'est un trou de verdure où chante une rivière,"

"C'est un trou de verdure où chante une rivière,"

la Saire

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

"C'est un trou de verdure où chante une rivière,"

J e  dois maintenant restituer le texte dans son intégralité même s'il est dramatique, en opposition à cet endroit que je vous fais découvrir.

 

 

Le dormeur du val

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

 

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

 

Les pieds dans les glaïeuls, il dort.

Souriant comme Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

 

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,

Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit

 

Arthur Rimbaud

"C'est un trou de verdure où chante une rivière,"

Commenter cet article

Julien Lepoittevin 27/02/2017 10:44

Je pense que l´hymne au soldat de Rimbaud ne convient pas tout à fait à Brillevast, j´aurais aimé plus de lyrisme.

Ph L 27/02/2017 12:02

Faites une proposition

Annie BUNEL 08/05/2015 19:13

Ah que c'est beau !!!! tant le texte que le paysage. C'est si beau que l'on a envie de s'asseoir sur les berges et de relire ce si beau poème. Merci Philippe.

Cricri 08/05/2015 09:38

Un poème que j'ai appris à 7 ans et que je dis encore souvent à 69 ans.
Si je devais n'en retenir qu'un, ce serait celui-là.
En disant ce poème, j'ai toujours pensé à mon grand-père qui lui, a fait la guerre de 14 et non celle de 70.
Merci de nous l'offrir aujourd'hui et bonne journée.
Amitiés.
Cricri

Articles récents

Hébergé par Overblog