Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale
La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

5 janvier 1066 Décès Edouard le Confesseur, roi d'Angleterre
6 janvier 1066 Harold est couronné roi d'Angleterre

Guillaume duc de Normandie se prépare à envahir l'Angleterre et reprendre la couronne à Harold

Harold a-t-il prêté serment de fidélité à Guillaume (voir la  tapisserie de Bayeux) ?

En 1065 Harold traverse la Manche et dérouté se retrouve prisonnier de Guy de Pontieux. Guillaume le soustrait à son ravisseur, le ramène à Rouen.

Ensemble ils livrent bataille contre les Bretons et prennent Rennes.

C'est alors qu'Harold aurait juré fidélité à Guillaume.

 

Si le roi Edouard a désigné dans un premier temps Guillaume comme son successeur, il a bien désigné Harold avant de mourir. La parole du roi peut elle rendre Harold parjure vis à vis de Guillaume, mais selon le droit normand, la première parole serait la bonne, on peut suspecter des pressions sur une personne mourante....

 

L'arrestation d'Alfred frère d'Edouard ne serait-elle pas aussi une cause de la décision d'envahir l'Angleterre ?

 

 

Harold prête serment de fidélité à Guillaume d'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de Bayeux)

Harold prête serment de fidélité à Guillaume d'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de Bayeux)

 Guillaume organise « l’invasion » Il faut réunir de 3000 à 5000 chevaux aptes au combat, construire et armer 1000 navires – des navires légers à faible tirant d'eau, dépourvus de quille permettant, d'aborder directement la plage. Chaque seigneur s'engage à fournir tant de drakkars, tant de combattants …

La coordination des travaux est confiée à Guillaume Fitz Osbern. Les demi-frères de Guillaume, l'évêque Odon de Bayeux et Robert de Mortain participent étroitement. Il faudra abattre 6000 à 7000 arbres pour construire la flotte.

Guillaume obtient l’appui de l’église auprès du Pape Alexandre II qui lui confie l’enseigne de saint Pierre.

Guillaume doit convaincre les nobles normands de participer avec leurs fidèles à cette expédition. Des mercenaires bretons et flamands renforcent en hommes cette armée d’environ 10 000 hommes.

Guillaume installe sa base navale dans l’estuaire de la Dives

.

 

Musée d'Oslo (Norvège) photo PhL. découvertes archéologiques et tapisserie de bayeux en accord sur le descriptif des bateaux

Musée d'Oslo (Norvège) photo PhL. découvertes archéologiques et tapisserie de bayeux en accord sur le descriptif des bateaux

L’invasion, la bataille

12 septembre 1066, Guillaume transfert sa flotte à Saint-Valéry-sur-Somme.

18 septembre Harald Hardrada, roi de Norvège débarque avec l’appui de Tostig dans l’estuaire de la Humber au nord de l’Angleterre

25 septembre les Scandinaves sont massacrés au cours de la bataille de Stamford bridge

28 septembre Guillaume ordonne la traversée de la Manche, pour une arrivée le 29 en début de matinée dans la baie de Pevensey. Puis les troupes sont déplacées vers Hastings.

Harold apprend le débarquement et fonce à la rencontre des hommes de Guillaume

 

Guillaume traverse La Manche à bord du Mora D'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de bayeux)

Guillaume traverse La Manche à bord du Mora D'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de bayeux)

14 octobre 1066 Vers neuf heures on sonne la charge.

Harold occupe le sommet de la colline.

Les archers de Guillaume ne produisent pas l’effet attendu, les lèches tirées d’une position basse, se plantent dans les boucliers des housearls et les munitions finissent par manquer.

Les fantassins armés de lances et d’épées n’arrivent pas non plus à faire la différence.

A la mi-journée Harold tient toujours le sommet de la colline, Guillaume est contraint de faire donner les cavaliers et d’user de sa tactique fétiche, la fausse fuite.

La bataille est rude, les victimes nombreuses.

Guillaume est donné mort, il doit aller encourager ses hommes.

Les archers reprennent du service et en soirée Harold est tué, est-ce d’une flèche dans l’œil comme le montre la tapisserie de Bayeux ?

C’est alors la déroute des Anglo-Saxons.

D’Hastings, Guillaume se rend à Douvres puis Cantorbéry et se dirige vers Londres.

Il sera sacré roi le jour de Noël 1066.

la mort d'Harold, peinture de Horace VERNET 1828 Musée Thomas Henry Cherbourg

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog