Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, (3/3)

Le Mora

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

" Sur le Mora, un Barfleurais, Etienne, porta Guillaume en angleterrre" Voilà ce qu'on peut lire sur le médaillon fixé dans le port de Barfleur. Des Barfleurais sans aucun doute ont participé à cette opération, des bateaux construits à Barfleur devaient faire partie de la flotte, regroupée dès juillet à Dives puis à Saint Valéry sur Somme, d'où fut organisée le 28 septembre à 17h40 la traversée vers Pevensey et comme l'écrit le poète d'Amiens : "Il y a autant de chevaliers que de poissons dans la mer"

"De la fin de l'hiver jusqu'à la fin du mois de juillet 1066, tous les ports de Normandie, y compris les ports dépendant du Duc, comme Caen, Barfleur, Portbail, connurent une intense activité qui nécessita l'intervention de milliers de charpentiers, dont un grand nombre venaient des régions voisines."

 

Les préparatifs En 1066,

un seigneur de Sainte-Geneviève, un Osbert-Vasteville, parent du duc de Guillaume, mit à sa disposition 15 navires équipés pour la conquête de l'Angleterre. Sa résidence seigneuriale, appelée la Vastevillerie, disparue depuis longtemps, se trouvait à la rue des Mares il connut au Moyen-Age une notoriété considérable.

Une tradition constante veut que "Le Mora" qui transporta Guillaume Le Conquérant, Duc de Normandie, en Angleterre, soit sorti des chantiers de Barfleur, ainsi que de nombreux navires qui devaient participer à la "conquête". C'est un marin de Barfleur, Etienne, qui eut l'honneur de piloter le navire ducal au cours de la traversée.

« On estime à un millier le nombre de navires qui furent rassemblés dans l’estuaore de la Dives par le Duc Guillaume. Les nombres donnés par les sources écrites varient de 696 selon Wace, à 3000 selon Guillaume de Jumièges. La majorité de ces bateaux furent réquisitionnés, aussi bien dans les ports bretons, ou flamands que dans les ports normands. Il fut néanmoins nécessaire un certain nombre de navires en quelques mois dans les chantiers navals de Normandie, situés près de grandes forêts : Le Tréport, Dieppe, Rouen, Honfleur, Caen, port-en-Bessin, Barfleur, Portbail et Régnéville. Des artisans et maîtres charpentiers des régions environnantes furent invités à apporter leur concours à cet effort gigantesque. » Pierre BOUET

Un document du XIème siècle permet de connaître l'importance de la flotte normande

"Nous avons conservé un document précieux, qui donne la liste des seigneurs normands, avec le nombre de navires que chacun d'eux s'engagea à fournir pour la traversée de la Manche"

"Cette liste des navires nous apprend également que Mathilde participa elle-même à cet effort de guerre en faisant construire un grand navire qui conduisit Guillaume en angleterre" .. Elle donna à ce bateau le nom mystérieux de Mora.

Pierre Bouet

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

Un point sur la généalogie.

Harold et Guillaume ont un "lien de parenté" très éloigné. Ce lien Emma de Normandie fille de Richard 1 duc de Normandie, ancêtre en ligne directe de Guillaume.

Harold est le fils de Godwin, un des principaux earl anglo-saxon,  frère de Edith, épouse de Edouard le Confesseur fils de Emma et Ethelred II.

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

Sources et propositions de lecture.

Pierre BOUET, "Hastings, 14 octobre 1066" Taillandier

Pierre BOUET, François NEVEUX, "La tapisserie de Bayeux" editions Ouest-France

Yann COZ Guillaume le Conquérant

Il faut visiter la tapisserie de Bayeux (ouvert 7j/7)

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog