Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale

A propos de "fossé"

A propos de "fossé"

J'ai assisté à des conférences organiséées à Bayeux dans le cadre d'un colloque international consacré à la "tapisserie de Bayeux". Bien que n'étant pas latiniste, -comme on dsait à l'époque j'étais en section moderne- j'ai beaucoup apprécié la communication du professeur canadien Michael W. HERREN et qui s'intitule "Les inscriptions de la Tapisserie de Bayeux et la Critique Textuelle" ce qui pourrait se traduire par étude des inscriptions latines qui accompagnent la broderie. 

A propos de "fossé"

Avant d'en venir au sujet qui me préoccupe je vous livre la conclusion du professeur HERREN

"Je tire les conclusions suivantes : la Tapisserie qui existe doit être considérée comme une copie, et non l'original, de la Williade , une série cohérente d'images et de textes qui célèbrent les exploits de Guillaume Duc de Normandie, à leur apogée dans la conquête de l'Angleterre. Les erreurs dans la copie sont les scènes inversées de la mort et de l'enterrement du roi Edouard ainsi que l'interférence de l'ancien anglais avec des mots latins. Le copiste du texte de la Tapisserie était anglais. Cependant, l'auteur du texte était une personne de langue romane qui préférait creuser les châteaux plutôt que les construire, et était donc certainement un Normand."

A propos du sens du mot "fossé"

Illustration qui figure dans le livre de Pierre Bouet et François Neveux "Révélations et mystères d'une broderie du Moyen-Âge

Illustration qui figure dans le livre de Pierre Bouet et François Neveux "Révélations et mystères d'une broderie du Moyen-Âge

Les discussions qui ont suivi la conférence ont porté sur différents points dont l'un a mené à l'interrogation "que signifie le mot fossé"

Pour comprendre le débat, je cite le conférencier à propos de la scène 45 (photo d'illustration) et de l'inscription latine qui y figure.

"] Je trouve un exemple d'une forme idiomatique, qui, selon moi, est un argument pour désigner un auteur normand : ISTE IVSSIT VT FODERETVR CASTELLVM AT HESTENGA CEASTRA (mot à mot "Il ordonna qu'un château soit creusé dans la ville d'Hastings"). Alors le latin avait de nombreuses expressions pour construire un château. Le Thesaurus Linguae Latinae, le dictionnaire définitif de latin classique basé sur des écrits produits aussi tard que 600 A.D. dresse la liste des verbes suivants pour faire ou construire un château: ponere ("placer, installer"), constituere ("établir"), facere ("faire"), collocare ("situer"), aedificare("édifier"), fundare ("fonder, baser"). Fodere ("creuser") ne fait pas partie de la liste. On peut certainement creuser un vallum, "un rempart/un fossé" (Tacite, Annales 11.18), mais pas un château. On ne trouve pas non plus castellum fodere dans les nombreux exemples pour castellum et castrum donnés dans le DMLBS, avec une seule exception relevée dans la Tapisserie de Bayeux. L'image de la Tapisserie [Image] apparaît comme un château sur une motte castrale, une spécialité que les Normands introduisirent en Angleterre à la période de la conquête. Je suspecte très fortement que castellum fodere ("creuser un château") était la forme idiomatique normande pour exprimer l'idée de construire un château, mais qu'elle n'était idiomatique nulle part ailleurs. Le texte ici est une production de l'auteur avec l'exception des trois derniers mots, at Hestenga ceastra, une faute du copiste, qui a été discutée plus haut."

"ISTE IVSSIT VT FODERETVR CASTELLVM AT HESTENGA CEASTRA"

(mot à mot "Il ordonna qu'un château soit creusé dans la ville d'Hastings"). Michael W. HERREN

"Ce dernier ordonna de creuser un fossé pour ériger un château dans le camp de Hastings"  Pierre BOUET/François NEVEUX.

Une auditrice a fait remarquer que dans la Manche deux communes :

Saint Ebremont de Bonfossé et Saint Sanson de Bonfossé sont l'une et l'autre située sur une butte, fossé ne signifierait-il pas "butte" et non "creux".

Je me suis donc livré à quelques recherches à propos du sens de "fossé" car selon moi fossé = creux..

Que disent les dictionnaires ?

A propos de "fossé"

Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie René LEPELLEY P.U.C. Editions Charles Corlet

Saint-Ebremont-de-Bonfossé 50750 (Canisy)

BONFOSSE

-> "le bon fossé"

Ce fossé était un élément de fortification.

Dictionnaire normand (Editions OREP)

Fossaé n.m.sg., fossiâos pl, : talus servant de clôture. Ce tezrme désigne la levée de terre et non le creux formé à sa base (le pyid du fossaé). Cette dernière partie est d'ailleurs appelée le creux du fossaé. Attesté Hague

Dictionnaire normand/Français (Editions Eurocibles)

Fossé : a) cassis n.m. Fossé pratiqué pour l'écoulement des eaux pluviales. b) creus n.m. Ol a tumbaé dans lé creus, elle est tombée dans le fossé.   .... f) motte n.f. Fossé autour d'un château  .

 

Fossaé : n.m. au plur. fossiäos. Talus d'une haie. arlévaer eun fossé, refaire un talus. eun fossaé-talus, une masse de terre sans creux. V. banque, creux, massas, repare..

 

A noter que la définition du normand est plus stricte que la définition du mot français.

Dictionnaire culturel Le Robert

FOSSE [fose n.m. (1080 fosset; issu du bas latin. fossatum, p.p. subst.de fossare, fréquentatif de fodere "creuser"  -> fouir et fosse)

 

A propos de "fossé"

Fossé

~~ 4 XVIè s."haie bordant un fossé"; par méton du sens 1) région (ouest Normandie, Mayenne, Bretagne). talus, le long d'une voie. Monter sur le fossé. Fossé planté d'arbres - Dans cet usage régional, le "fossé" du français central est appelé creux du fossé.

Et des Normands

~~Catherine B. Une tranchée .. Fleurie au printemps de primevères fraises des bois etc Calvados mais souvent dans le Cotentin

~~Catherine L. En Seine Maritime, c'est plutôt un talus

~~Christophe D. Un fossé c'est une tranchée entre la berne et une haie qui permet à l'eau de s'écouler. Calvados

~~Gilberte F Talus où j allais cueillir des fraises des bois et des violettes en sud manche.

~~Annie L. L. Une tranchée suivant les routes, qui permet à l'eau de s'écouler. Manche est

~~Gwen L. H... comment dire.. un creux au bord de la route 😊(nord cotentin )

Point de vue d'un archéologue

Fossé = talus et on parle alors du creux du fossé.

Que sait-on aujourd'hui du château ? pour un clic  des liens.

 

Commenter cet article

Florentin 27/09/2016 14:57

Le creux ou ou la bosse ? Va savoir ! Bravo en tout cas pour cette savante et patiente recherche.

Articles récents

Hébergé par Overblog