Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Barfleur et la pêche, la débarque

Publié le par Ph L

Barfleur et la pêche, la débarque

Barfleur et la pêche, la débarque

Dans les années 90 la réglementation concernant la débarque des coquillages et poissons imposait de nouvelles règles concernant la débarque et le stockage. elle prévoyait notamment l'existence d'un bâtiment adapté.

Communauté de communes et pêcheurs ont mené une réflexion pour répondre à la législation principalement en ce qui concerne la débarque des coquillages dont les moules.

Les pêcheurs ont convaincu la communauté de communes que l'important était de disposeer de bassins de décantation pour désabler les moules et par conséquent valoriser le produit  lui donner  une meilleurs qualité. 

 

Barfleur et la pêche, la débarque

Regroupés en coopérative des pêcheurs (COOPEBA) ont pu utiliser des bassins construits par la collectivité. depuis ils sont devenus propriétaires.

Barfleur et la pêche, la débarque

Une autre étape a consisté en la construction d'un centre de débarque sous maîtrise d'ouvrage de la commun avec une particularité : 100% de subventions (Europe-IFOP, conseil régional, Conseil Général).

Le centre de débarque est équipé de chambres froides, point de pesée. Il est géré par la CCI-Cherbourg-Cotentin.

Barfleur et la pêche, la débarque

Ce lieu a aussi était utilisé comme centre de conditionnement, avant expédition,  des moules après passage dans les bassins.

Depuis deux ans les gisements de moules ne sont plus exploités, des pêcheurs ont aussi construit leurs propres installations qu'ils font agréer. le centre de débarque n'est plus rentable pour les gestionnaire. Ouest-France dans son édition du 08/02/2018 nous informe qu'il rend le bâtiment à la commune.

Il est toujours possible d'utiliser le centre de débarque de Saint-Vaast plus récent.

Commenter cet article

Mélina 10/02/2018 15:40

Bonjour. très bel article. très intéressant. un beau blog. Vous pouvez visiter mon univers. lien sur pseudo. à bientôt. bises