Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La pêche aux coques.

Publié le par Ph L

La pêche aux coques bleues

A "croque-dos" les jardiniers de la mer, recherchent des coques bleues.

  Cerastoderma edule

Bivalve strié de couleur bleue (la couleur et l'intensité peuvent varier).
Jusqu'à 5 cm.
taille de pêche, au moins 3 cm et maximum de 5 kilogrammes par jour.
Filtre les matières en suspension
Vit dans des zones sablonneuses voir vaseuses. (On la pêche à la Longue Rive entre Saint Vaast et Réville) et dans la baie de Morsalines, la Baie des Veys.
 
   Une surveillance est effectuée sur les prises réalisées.
   

Il est prudent de les faire dégorger avant de les préparer
Prêtes à consommer, Il suffit de les chauffer pour les faire bailler. On peut ajouter oignon, persil, et un filet de vinaigre. 

Clic sur les photos pour les agrandir

Commenter cet article

Sylvie 07/10/2009 18:11


Alors ça j'adore !


soda81 06/10/2009 22:03


Nous mangeons finalement peu de coquillages hormis les huîtres et les moules. Juste quelques petits souvenirs de coques quand j'étais enfant, mais ça n'était pas mon plat préféré, lol ! Bonne nuit.


Ph L 06/10/2009 22:45


Les coques sont savoureuses, un peu fermes peut être. elles sont moins fréquentes sur les marchés car à ma connaissance il n'existe pas d'élevage des coques comme pour les moules (moules de
bouchot), certainement que cet élevage serait plus difficile compte tenu de la particularité de ce mollusque fouisseur.


olympia 06/10/2009 17:41


Bon, zut....j'ai raté la peche.......!!! pas grave, je viens les manger  ce soir...!!! j'adore ça, je suis sure que tu m'invites de bon coeur, de toute façon t'as pas le choix, suis déja en
route...........hummmmmmmmmmmmmmmmmmm


Florentin 06/10/2009 16:41


Salut, l'ami. Cela fait des siècles que je ne suis pas allé à la pêche aux coques. J'avoue que la pêche n'est pas mon sport favori. Mais à l'époque, je suivais docilement le père de ma douce le
dimanche, jour où il allait sur les bords de mer, aux coques, aux brelins ou aux flies. J'adorais les flies, qu'on mélangeait à l'omelette ou qu'on mangeait crues avec du pain beurré.


margot 06/10/2009 14:01


Mmmm!! Merci Philippe , j'adores les coquillages et les coques, miam! En Bratgne quand j'y allai était fana des ramassage de moules et coquillages, bulots divers
trouvés et au grau-du-Roi, les tellines, un régal a l'apéro, yo! En tout cas ta visite m'a fait très plaisir aujourd'hui, je rens hommage a ta fidélité amitié en blog, oui! Et figures-toi que je
comptai passer chez toi , et tu l'a fait avant c'est sympa, ya! En ce moment avec reprise deux soirs pour répèt théâtre et pour téléthon, je réponds juste aux coms, et mets très peu d'articles. Je
savai que celui que j'ai mis te plairait car le Patrimoine est chose importante pour toi, et je vais de ce pas me refaire tit tour en Val de Saire, com le fait toujours quand je viens chez toi,
oui! J'aime les moulins les églises aux splendides vitraux et l'environnement et le mode de vie des habitants de ta belle région. Tu es le maître incontesté des documentaires et tu aurai fait
fortune a la télévision, même si pour toi c'est juste affaire de goûts et amour du pays, yes! Je te fais de grosses bises lyonnaises et t'envoi en virtuel de bonnes quenelles et saucisson brioché ,
spécialité du coin, miam. Bon appétit! BizzzzzzzzzzzEve