Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quettehou : Dà no Coro le Brésil chante avec Polyfollia

Publié le par Ph L

 

 Quettehou : Dà no Coro le Brésil chante avec Polyfollia
Polyfollia-Qhou-0131

  Sous le vocable Polyfollia se trouve le festival mondial des choeurs et ensembles vocaux. 2012, année du cinquième festival,

 Quettehou a reçu le groupe, venu du Brésil, Dà no Coro, composé de vingt chanteurs et instrumentalistes.

Cet ensemble présente une diversité de cultures et d'origines, cela apparaît dans le style vocal, musical et corporel.       

 Polyfollia-Qhou-0105
  Les chants eux aussi révélateurs d'une grande diversité s'accompagnent d'une chorégraphie d'où il ressort une volonté d'expression de joie et d'énergie même quand le thème des paroles traite de racisme, d'oppression ... 
 Polyfollia-Qhou-0128
  Dà no Coro se produira encore ce soir 4 novembre à Saint lô pour une soirée de gala, salle Beaufils à 20h30       
 Polyfollia-Qhou-0138
  Chanteurs : Sérgio Sansão (direction), Jonas Hammar (assistant), Alexandre Meritello, Arthur Gomes, Andreia Mota, Cláudia Picanço, Claudia Prestes, Eliza Lacerda, Helder Mattos, Jonas Hammar, Marcello Calldeira, Lysia Leal, Luis Volcanes, Mayra Couto, Nayana Torres, Rafael Lima, Roberto Nascimento, Wagner Barreto.
Guitare acoustique : Victor Ribeiro
Percussions : Jonas Hammar et Marcello Caldeira       
  Voir l'album photo des concerts 2012 dans le Val de Saire, à partir de la page 8 pour Dà no Coro : clic ICI 
 Polyfollia-Qhou-0122
Un clic sur l'image permet d'accéder à une vidéo du concert donné à Quettehou
programme-DANOCORO-112012.jpg

 Le progamme de la soirée.

Clic sur l'image pour télécharger ce programme (format .pdf)

Commenter cet article

windows xp pro upgrade 18/06/2014 13:59

Awesome site and look at all those great quality photographs. I was happy seeing because seeing all those people looking so happy in the pictures indirectly made me happy. No I am not high but that’s the truth. Great post and thanks for sharing.