Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quettehou : marché (10)

Publié le par Ph L

Un marché hebdomadaire, le mardi, est mentionné en 1450, sous le contrôle de l'Abbaye aux Dames de Caen. Ce serait donc un des plus vieux marchés du Val de saire. Il n'a certes pas l'importance des marchés de Saint Vaast et Saint Pierre Eglise mais il se maintient, et dès le printemps les déballeurs se font un peu plus nombreux, la municipalité tente de revigorer ce marché.

 
   

clic sur une image pour l'agrandir

Le bourg dispose d'un ensemble commercial développé, même si à la sortie de l'agglomération une grande surface dispose d'un zone de chalandise qui dépasse les limites du canton, elle a d'ailleurs tout fait en créant un magasin  type hard discount et en agrandissant sa surface de vente, avec un prix en général attractif sur le carburant.



Les foires n'existent plus, le grand rassemblement de la fin mai se faisait la veille de la foire de La Pernelle (31 mai).

Voir les commentaires

Quettehou : commune littorale (3.a)

Publié le par Ph L

Quettehou : commune littorale (3)
Cela n'apparaît pas au premier abord, mais tous les maires que j'ai connus insistent pour affirmer que leur commune est une commune littorale. paradoxalement depuis Quettehou on repère très vite saint Vaast la Hougue avec les deux tours Vauban de la Hougue et de Tatihou.
 

Pour vous démontrer que Quettehou est bordé par la mer, je suis allé à Saint Vaast pour faire la photo.

 
Les limites de la commune, l'aspect a dû subir de profondes modifications, comme le montre le porche à la droite de la photo, porche débouchant aujourd'hui sur la mer.


En 1346 les Anglais débarquent à Saint Vaast et engagent à partir de ce lieu une conquête et la guerre va durer Cent Ans. De nombreux autres débarquements suivront. 1357, 1361, 1405 sont d'autres dates qui marquent cette période. Par rapport aux paysages d'aujourd'hui il faut les imaginer avec une forêt plus intense et des tours qui n'existent pas telles que visibles aujourd'hui. Ces tours ne seront construites qu'après la défaite de la Hougue en 1692 face à une coalition anglo-hollandaise. Cette bataille avait été précédée d'une victoire à Barfleur selon un plan de Bataille construit par Tourville, stratégie encore étudiée dans les écoles militaires.

Sur le plan maritime Saint Vaast de par sa situation a joué un rôle important, mais Quettehou avait un autre rôle de premier plan, à l'instar du roi Edourad III, le lendemain de son débarquement fait adouber son fils, le futur Prince Noir, dans la toute récente église de Quettehou.

Le lieu dit "le Rivage" se prolonge sur la commune voisine de Morsalines.

Voir les commentaires

Quettehou : un jardin à la Gervaiserie(4.1)

Publié le par Ph L




clic sur une image pour l'agrandir

Samedi et dimanche à l'occasion de la fête des jardins, la ferme de la Gervaiserie (Quettehou) a ouvert ses portes au public pour des visites du jardin.
A l'origine ce jardin constituait le potager à asperges.. Il a été créé à partir de 1990, il ne restait alors qu'un T en buis et quatre pommiers.
Les différences de niveau ont était accentuées avec des marches de chemin de fer. Il se divise en une dizaine de chambres de verdure, avec escalier d'eau, bassins et fontaine.
Si en ce mois de juin les rosiers ajoutent leur parfum à une floraison abondante ils ne sont pas les seuls à donner du volume. Le rosier gallique Charles de Milly rouge pourpre , appelé aussi par Joséphine de Beauharnais "bizarre triomphant" a la préférence de la maitresse des lieux.

 

Reprise d'un article publié dans un autre blog. Deux commentaires reçus le concernant
".Depuis 1990, que de changements ! Les jardins sont de plus en plus beaux d'année en année, mais c'est du travail... admirable !" . (SODA81)
"Quel jardin magnifique, j'aimerais bien m'y promener ........ merci pour toutes ces jolies photos"  (Olympia
)

 

Voir les commentaires

QUETTEHOU (9.1) : sous le signe de l'eau

Publié le par Ph L




Quettehou commune littorale, est traversée par des cours d'eau comme le Vaupreux et la Bonde. Ces derniers se jetant dans l'anse du Cul de Loup, site important de production ostréicole leur qualité est sous surveillance, de même que l'assainissement sur tout le secteur avec des investissements importants de la Communauté de Communes.


Le vaupreux








Un moulin



La Bonde

Voir les commentaires

Du paddle board

Publié le par Ph L

Une fois n'est pas coutume, mais je vous invite à traverser le département pour aller à Siouville non pas faire une cure mais à la rencontre du 10ème open surf.


Reinald arrive de Carteret (27 km) après 2H54min de nage sur son paddle.




Bravo Papa

Après cette présentation familiale, revenons au paddle board.
Le paddle board est une discipline sportive qui nécessite de l'entraînement, de l'endurance. C'est aussi une pratique pour le sauvetage en mer, utile sur les spots de surf et autres

Voir les commentaires

Quettehou (8.1) : sortons du bourg

Publié le par Ph L

Je vous propose aujourd'hui une visite éclair hors du bourg, vers des  hameaux ou lieux intéressants.





Le Valvacher connu aussi pour son étang et ses chemins ombragés






Vers le rivage des étangs.



Le lavoir du Pont rasé et son ancien puits.

Voir les commentaires

Quettehou (7.2) : manoirs

Publié le par Ph L

 

Ces deux peintures sur le porche du manoir de Thybosville ont été réalisées par Alfred Mouchel peintre paysan. L'une représente Saint Louis dont on dit qu'il aurait séjourné dans ce lieu.

Voir les commentaires

Manoir Chandeleur

Publié le par Ph L



Le manoir Chandeleur n'existe plus, il ne subsiste que la base d'une croix.

Voir les commentaires

Quettehou : des graffiti marins

Publié le par Ph L


<br>
Le sujet d'aujourd'hui ne concerne pas les tags, mais des graffiti qui intéressent les archéologues car ils sont pour la plupart des 17 et 18èmes siècles.
des graffiti on en connaît à Réville, Morsalines et Quettehou (église).
Ceux que je montre sont dans l'église de Quettehou.
L'ensemble a fait l'objet d'une exposition au Musée Maritime de l'Ile Tatihou en 2002 et un livre lui est consacré.
Ces graffiti représentent souvent des vaisseaux.
Quel message voulaient trasmettre les auteurs et pourquoi ont-ils choisi une église pour les réaliser ?
Vincent Carpentier écrit :"Ils racontent en revanche la part non écrite, en marge de l'évènement, qui constitue la trame de fond du passé maritime. Episode de la vie des pêcheurs, des caboteurs et maîtres de barques, des gens de la terre enrolés sur les navires du Roi ou partis à la Grande Pêche, des naufragés et des rescapés. C'est précisément sur ces témoignages vécus dont ils nous livrent le reflet, que nous nous sommes arrêtés, déchiffrant avec nos regards contemporains ces signatures souvent maladroites, sacrilèges pour certains, ignorées par beaucoup. encore nous faut-il parvenir à faire "parler les murs". Graffiti marins des églises du Val de Saire, édition Musée maritime de l'ile tatihou.




Voir aussi l'article du 17 juin

Voir les commentaires

Situation du Val de saire

Publié le par Ph L

 
   
   

Voir les commentaires