Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Pêche et ostréiculture, #Barfleur-GattevillePhare, #Saint Vaast la Hougue

La saint Jacques de la Baie de Seine

La saint Jacques de la Baie de Seine

Il est encore possible de déguster des coquilles Saint Jacques de la Baie de Seine pendant une semaine, sinon il faudra attendre la fin de l'année.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Pêche et ostréiculture, #Patrimoine, #Saint Vaast la Hougue, #Côtes du Val de saire

Les cultures marines dans le Val de Saire

 

Images d'archives

Les cultures marines dans le Val de Saire

la culture des huitres : deux techniques qui se sont cotoyées au XXème élevage à plat et élevage sur tables.

Les cultures marines dans le Val de Saire
Les cultures marines dans le Val de Saire
Les cultures marines dans le Val de Saire
Les cultures marines dans le Val de Saire
Les cultures marines dans le Val de Saire

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Le Vast-Clitourps, #La Saire - la Sinope
Archives

Archives

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Agriculture, #Patrimoine, #Quettehou-Morsalines, #Saint Vaast la Hougue

Retour sur les concours d'animaux

Retour sur les concours d'animaux

Le Val de saire est une terrre d'élevage, voire le berceau de la race normande, de grands éleveur ont beaucoup oeuvré pour la sélection de la race normande.

Quelques images du concours du comice agricole du canton de Quettehou qui avait lieu en été à Quettehou.

Retour sur les concours d'animaux

Je profite de ce retour dans les images d'archives pour tirer un coup de chapeau à une personne qui a beaucoup travaillé pour le maintien de ce comice agricole : Joseph BISSON de Saint Vaast la Hougue.

Retour sur les concours d'animaux
Retour sur les concours d'animaux
Retour sur les concours d'animaux
Retour sur les concours d'animaux
Retour sur les concours d'animaux
Retour sur les concours d'animaux

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Côtes du Val de saire, #Barfleur-GattevillePhare

Un p'tit air d'amont

Un p'tit air d'amont
Un p'tit air d'amont

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, (3/3)

Le Mora

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

" Sur le Mora, un Barfleurais, Etienne, porta Guillaume en angleterrre" Voilà ce qu'on peut lire sur le médaillon fixé dans le port de Barfleur. Des Barfleurais sans aucun doute ont participé à cette opération, des bateaux construits à Barfleur devaient faire partie de la flotte, regroupée dès juillet à Dives puis à Saint Valéry sur Somme, d'où fut organisée le 28 septembre à 17h40 la traversée vers Pevensey et comme l'écrit le poète d'Amiens : "Il y a autant de chevaliers que de poissons dans la mer"

"De la fin de l'hiver jusqu'à la fin du mois de juillet 1066, tous les ports de Normandie, y compris les ports dépendant du Duc, comme Caen, Barfleur, Portbail, connurent une intense activité qui nécessita l'intervention de milliers de charpentiers, dont un grand nombre venaient des régions voisines."

 

Les préparatifs En 1066,

un seigneur de Sainte-Geneviève, un Osbert-Vasteville, parent du duc de Guillaume, mit à sa disposition 15 navires équipés pour la conquête de l'Angleterre. Sa résidence seigneuriale, appelée la Vastevillerie, disparue depuis longtemps, se trouvait à la rue des Mares il connut au Moyen-Age une notoriété considérable.

Une tradition constante veut que "Le Mora" qui transporta Guillaume Le Conquérant, Duc de Normandie, en Angleterre, soit sorti des chantiers de Barfleur, ainsi que de nombreux navires qui devaient participer à la "conquête". C'est un marin de Barfleur, Etienne, qui eut l'honneur de piloter le navire ducal au cours de la traversée.

« On estime à un millier le nombre de navires qui furent rassemblés dans l’estuaore de la Dives par le Duc Guillaume. Les nombres donnés par les sources écrites varient de 696 selon Wace, à 3000 selon Guillaume de Jumièges. La majorité de ces bateaux furent réquisitionnés, aussi bien dans les ports bretons, ou flamands que dans les ports normands. Il fut néanmoins nécessaire un certain nombre de navires en quelques mois dans les chantiers navals de Normandie, situés près de grandes forêts : Le Tréport, Dieppe, Rouen, Honfleur, Caen, port-en-Bessin, Barfleur, Portbail et Régnéville. Des artisans et maîtres charpentiers des régions environnantes furent invités à apporter leur concours à cet effort gigantesque. » Pierre BOUET

Un document du XIème siècle permet de connaître l'importance de la flotte normande

"Nous avons conservé un document précieux, qui donne la liste des seigneurs normands, avec le nombre de navires que chacun d'eux s'engagea à fournir pour la traversée de la Manche"

"Cette liste des navires nous apprend également que Mathilde participa elle-même à cet effort de guerre en faisant construire un grand navire qui conduisit Guillaume en angleterre" .. Elle donna à ce bateau le nom mystérieux de Mora.

Pierre Bouet

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

Un point sur la généalogie.

Harold et Guillaume ont un "lien de parenté" très éloigné. Ce lien Emma de Normandie fille de Richard 1 duc de Normandie, ancêtre en ligne directe de Guillaume.

Harold est le fils de Godwin, un des principaux earl anglo-saxon,  frère de Edith, épouse de Edouard le Confesseur fils de Emma et Ethelred II.

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066, Le Mora (3/3)

Sources et propositions de lecture.

Pierre BOUET, "Hastings, 14 octobre 1066" Taillandier

Pierre BOUET, François NEVEUX, "La tapisserie de Bayeux" editions Ouest-France

Yann COZ Guillaume le Conquérant

Il faut visiter la tapisserie de Bayeux (ouvert 7j/7)

 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale
La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

5 janvier 1066 Décès Edouard le Confesseur, roi d'Angleterre
6 janvier 1066 Harold est couronné roi d'Angleterre

Guillaume duc de Normandie se prépare à envahir l'Angleterre et reprendre la couronne à Harold

Harold a-t-il prêté serment de fidélité à Guillaume (voir la  tapisserie de Bayeux) ?

En 1065 Harold traverse la Manche et dérouté se retrouve prisonnier de Guy de Pontieux. Guillaume le soustrait à son ravisseur, le ramène à Rouen.

Ensemble ils livrent bataille contre les Bretons et prennent Rennes.

C'est alors qu'Harold aurait juré fidélité à Guillaume.

 

Si le roi Edouard a désigné dans un premier temps Guillaume comme son successeur, il a bien désigné Harold avant de mourir. La parole du roi peut elle rendre Harold parjure vis à vis de Guillaume, mais selon le droit normand, la première parole serait la bonne, on peut suspecter des pressions sur une personne mourante....

 

L'arrestation d'Alfred frère d'Edouard ne serait-elle pas aussi une cause de la décision d'envahir l'Angleterre ?

 

 

Harold prête serment de fidélité à Guillaume d'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de Bayeux)

Harold prête serment de fidélité à Guillaume d'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de Bayeux)

 Guillaume organise « l’invasion » Il faut réunir de 3000 à 5000 chevaux aptes au combat, construire et armer 1000 navires – des navires légers à faible tirant d'eau, dépourvus de quille permettant, d'aborder directement la plage. Chaque seigneur s'engage à fournir tant de drakkars, tant de combattants …

La coordination des travaux est confiée à Guillaume Fitz Osbern. Les demi-frères de Guillaume, l'évêque Odon de Bayeux et Robert de Mortain participent étroitement. Il faudra abattre 6000 à 7000 arbres pour construire la flotte.

Guillaume obtient l’appui de l’église auprès du Pape Alexandre II qui lui confie l’enseigne de saint Pierre.

Guillaume doit convaincre les nobles normands de participer avec leurs fidèles à cette expédition. Des mercenaires bretons et flamands renforcent en hommes cette armée d’environ 10 000 hommes.

Guillaume installe sa base navale dans l’estuaire de la Dives

.

 

Musée d'Oslo (Norvège) photo PhL. découvertes archéologiques et tapisserie de bayeux en accord sur le descriptif des bateaux

Musée d'Oslo (Norvège) photo PhL. découvertes archéologiques et tapisserie de bayeux en accord sur le descriptif des bateaux

L’invasion, la bataille

12 septembre 1066, Guillaume transfert sa flotte à Saint-Valéry-sur-Somme.

18 septembre Harald Hardrada, roi de Norvège débarque avec l’appui de Tostig dans l’estuaire de la Humber au nord de l’Angleterre

25 septembre les Scandinaves sont massacrés au cours de la bataille de Stamford bridge

28 septembre Guillaume ordonne la traversée de la Manche, pour une arrivée le 29 en début de matinée dans la baie de Pevensey. Puis les troupes sont déplacées vers Hastings.

Harold apprend le débarquement et fonce à la rencontre des hommes de Guillaume

 

Guillaume traverse La Manche à bord du Mora D'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de bayeux)

Guillaume traverse La Manche à bord du Mora D'après repro de la tapisserie de Bayeux (musée de bayeux)

14 octobre 1066 Vers neuf heures on sonne la charge.

Harold occupe le sommet de la colline.

Les archers de Guillaume ne produisent pas l’effet attendu, les lèches tirées d’une position basse, se plantent dans les boucliers des housearls et les munitions finissent par manquer.

Les fantassins armés de lances et d’épées n’arrivent pas non plus à faire la différence.

A la mi-journée Harold tient toujours le sommet de la colline, Guillaume est contraint de faire donner les cavaliers et d’user de sa tactique fétiche, la fausse fuite.

La bataille est rude, les victimes nombreuses.

Guillaume est donné mort, il doit aller encourager ses hommes.

Les archers reprennent du service et en soirée Harold est tué, est-ce d’une flèche dans l’œil comme le montre la tapisserie de Bayeux ?

C’est alors la déroute des Anglo-Saxons.

D’Hastings, Guillaume se rend à Douvres puis Cantorbéry et se dirige vers Londres.

Il sera sacré roi le jour de Noël 1066.

la mort d'Harold, peinture de Horace VERNET 1828 Musée Thomas Henry Cherbourg

La bataille d'Hastings, 14 octobre 1066 (2/3)

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Evènement
Aéromodélisme à Ecausseville, hangar des dirigeables

50 pilotes se sont retrouvés, samedi 13, pour partager leur passion, dans le hangar à dirigeables d'Ecausseville.

Aéromodélisme à Ecausseville, hangar des dirigeables

Davantage de photos, suivre le lien ci-dessous

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Histoire locale

~~Hastings : 14 octobre 1066 (1/3)

Statue représentant Guillaume le Conquérant, musée de Falaise

Statue représentant Guillaume le Conquérant, musée de Falaise

La Normandie va marquer par différentes manifestations le 950ème anniversaire de la bataille d'Hastings (14 octobre 1066). A la suite de cette bataille Guillaume, duc de Normandie, est couronné roi d'Angleterre.

 

Il se répète couramment dans le Val de Saire que Guillaume serait parti de Barfleur (port ducal) pour envahir l'Angleterre. Si aujourd'hui on reconnaît que ce n'est pas vrai, on se raccroche aux branches en affirmant que son "navire amiral", le Mora, offert par sa femme Mathilde, a été construit à Barfleur.

En trois épisodes je me propose de découvrir avec vous ce que représente un évènement important dans l'histoire de la Normandie.

Hastings : 14 octobre 1066 (1/3)

1042 Edouard le Confesseur succède à Harthacnut sur le trône d'Angleterrre

1051 Guillaume, duc de Normandie, désigné comme héritier
« La question fondamentale porte sur la nature de la promesse d’Edward : pour Guillaume, elle est définitive, alors que pour Edward, elle est révocable, comme le montre son comportement ultérieur » Yann Coz

5 janvier 1066 mort et funérailles du roi Edward
6 janvier Harold couronné roi par Stigand archevêque de Canterbury
« La vie d’Edward, Un texte très favorable à la famille de Godwin, explique qu’Edouard mourant confie à Harold sa femme, son royaume, ainsi que tous les étrangers venus par amour pour lui. Les nobles anglo-saxons ont autant moins de difficulté à ratifier ce choix alors que la situation est particulièrement instable. » YC

 

Hastings : 14 octobre 1066 (1/3)

Autres prétendants :

1 - Guillaume duc de Normandie

2 -le roi de Norvège Harald Hardrada

3- Harold, le parjure selon Guillaume, fils de Godwin, earl anglo-saxon, .

En 1065 Harold traverse la Manche et dérouté se retrouve prisonnier de Guy de Pontieux. Guillaume le soustrait à son ravisseur, le ramène à Rouen. Ensemble ils livrent bataille contre les Bretons et prennent Rennes. Harold a-t-il prêté serment de fidélité à Guillaume (voir tapisserie de Bayeux) ?

Apprenant le sacre de Harold, Guillaume organise « l’invasion ».

Pour l'invasion Guillaume veut transporter hommes, chevaux, armes en une seule fois.

 Il faut réunir de 3000 à 5000 chevaux aptes au combat, construire et armer 1000 navires – des navires légers à faible tirant d'eau, dépourvus de quille permettant, d'aborder directement la plage. Chaque seigneur s'engage à fournir tant de drakkars, tant de combattants …

La coordination des travaux est confiée à Guillaume Fitz Osbern, les demi-frères de Guillaume, l'évêque Odon de Bayeux et Robert de Mortain participent étroitement. Il faudra abattre 6000 à 7000 arbres pour construire la flotte.

Il obtient l’appui de l’église auprès du Pape Alexandre II qui lui confie l’enseigne de saint Pierre. Guillaume doit convaincre les nobles normands de participer avec leurs fidèles à cette expédition. Des mercenaires bretons et flamands renforcent en hommes cette armée d’environ 10 000 hommes.

Guillaume installe sa base navale dans l’estuaire de la Dives.

L’invasion, la bataille 12 septembre 1066, Guillaume transfert sa flotte à Saint-Valéry-sur-Somme.

18 septembre 1066 Harald Hardrada, roi de Norvège débarque avec l’appui de Tostig dans l’estuaire de la Humber au nord de l’Angleterre

25 septembre les Scandinaves sont massacrés au cours de la bataille de Stamford bridge

28 septembre Guillaume ordonne la traversée de la Manche, pour une arrivée le 29 en début de matinée dans la baie de Pevensey. Puis les troupes sont déplacées vers Hastings.

Harold apprend le débarquement et fonce à la rencontre des hommes de Guillaume 14 octobre 1066 Vers neuf heures on sonne la charge. Harold occupe le sommet de la colline. Les archers de Guillaume ne produisent pas l’effet attendu, le flèches tirées d’une position basse, se plantent dans les boucliers des housearls et les munitions finissent par manquer. Les fantassins armés de lances et d’épées n’arrivent pas non plus à faire la différence. A la mi-journée Harold tient toujours le sommet de la colline Guillaume est contraint de faire donner les cavaliers et d’user de sa tactique fétiche, la fausse fuite. La bataille est rude, les victimes nombreuses. Guillaume est donné mort, il doit aller encourager ses hommes. Les archers reprennent du service et en soirée Harold est tué, est-ce d’une flèche dans l’œil comme le montre la tapisserie de Bayeux ? C’est alors la déroute des Anglo-Saxons. D’Hastings, Guillaume se rend à Douvres puis Cantorbéry et se dirige vers Londres. Il sera sacré roi le jour de Noël 1066.

Image du net, les grandes manoeuvres des troupes

Image du net, les grandes manoeuvres des troupes

~~28 septembre Guillaume ordonne la traversée de la Manche, pour une arrivée le 29 en début de matinée dans la baie de Pevensey. Puis les troupes sont déplacées vers Hastings.

Harold apprend le débarquement et fonce à la rencontre des hommes de Guillaume

14 octobre 1066 Vers neuf heures on sonne la charge. Harold occupe le sommet de la colline.

Les archers de Guillaume ne produisent pas l’effet attendu, le flèches tirées d’une position basse, se plantent dans les boucliers des housearls et les munitions finissent par manquer.

Les fantassins armés de lances et d’épées n’arrivent pas non plus à faire la différence.

A la mi-journée Harold tient toujours le sommet de la colline Guillaume est contraint de faire donner les cavaliers et d’user de sa tactique fétiche, la fausse fuite.

La bataille est rude, les victimes nombreuses.

Guillaume est donné mort, il doit aller encourager ses hommes.

Les archers reprennent du service et en soirée Harold est tué, est-ce d’une flèche dans l’œil comme le montre la tapisserie de Bayeux ?

C’est alors la déroute des Anglo-Saxons. D’Hastings,

Guillaume se rend à Douvres puis Cantorbéry et se dirige vers Londres. Il sera sacré roi le jour de Noël 1066.

Hastings : 14 octobre 1066 (1/3)

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Le Vicel-La Pernelle, #Patrimoine

La mairie de la Pernelle

La mairie de la Pernelle

La mairie de La Pernelle, suite à un concours organisé par La Poste en partenariat avec l'Association des Maires de France, fait partie d'un carnet de timbres. Douze mairies ont été sélectionnées et leur photo va bientôt servir de support pour des timbres à affranchir le courrier de moins de 20 grammes.

La mairie de la Pernelle
photo entre 1994 et 1997

photo entre 1994 et 1997

La mairie de la Pernelle

ma contribution en images à cet honneur fait au garde de corps anglais du XVème.

La mairie de la Pernelle
La mairie de la Pernelle
L'intérieur étroit un soir de dépouillement

L'intérieur étroit un soir de dépouillement

La mairie de la Pernelle

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog