Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Résultat pour “garot

Publié le par Ph L

Le garot, les échaudés, à Valcanville on vous en dit plus.

Le garot, les échaudés, à Valcanville on vous en dit plus.

Le garot s'offrait aux visiteurs de la foire de Gavray.

Pour en savoir plus sur les échaudés de Normandie et d'ailleurs, rendez-vous à Valcanville, salle polyvalente, 20h30, jeudi 20 octobre.

Le garot, les échaudés, à Valcanville on vous en dit plus.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie
Le garot,  le garrot, un échaudé traditionnel
garot-2012-430-0161.jpg

  Le garot (ou garrot) nous l'avons laissé dans l'eau froide après avoir passé une heure de cuisson dans une eau proche des 100°. Nous le retrouvons ici à la sortie du four à bois après environ une heure de cuisson.       

          garot-2012-920-0245-020
  Bien coloré, bien croûté le garot attend d'être dégusté. 
  garot-2012-920-0245-030
 Pour l'apprécier, un court passage au grill et  avec de la confiture de rhubarbe les parfums ressortent bien (très longs en bouche). Le must que je n'ai pas encore essayé consisterait à le tartiner avec du beurre salé et  étaler dessus de la confiture légèrement acide (rhubarbe, fruit rouge ...)
 garot-2012-800-0100
 Aujourd'hui il est encore en vente à la foire de Lessay, allée E3. Prochaine apparition à la foire de Gavray (à la saint Denis, début octobre). 
A suivre ...

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Patrimoine
Le garot de la Ronde Haye
  Garot-RH-201305-0062
 Avril/ mai, j'ai acquis un certain nombre de renseignements concernant les échaudés. Ma décoverte la plus importante consistant à rencontrer un deuxième fabricant de garots dans la Manche       
  Garot-RH-201305-0067
  Fabrice de Saint-Jores, boulanger dans le Coutançais a toujours vu ou entendu parler de cette spécilaité. Il s'est renseigné, informé. Après des essais multiples il est parvenu à retrouver le garot de son enfance et des anciens de sa commune : La Ronde Haye.       
  Garot-RH-201305-0073
  la période d'essai étant achevée il s'interroge sur la périodicité à donner à la fabrication.  Voici les premières images. pour les non initiés consulter l'album et/ou la page consacrée au garot en utilisant le bouton, "garot" en haut de page ou un clic ICI. 
 Garot-RH-201305-0080
  En juin je derais être en mesure de faire une synthèse sur les échaudés de Normandie et d'ailleurs..       
 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie
Le garrot : un échaudé de normandie
garot-gratot-011
 Garrot acheté à la foire de Lessay, vers 1982
 Le garrot ou le garot, les deux orthographes se rencontrent, il s'agit d'un échaudé connu dans la région de Coutances, Saint Malo de la Lande, Lingreville et Gavray, il se vend à l'occasion des foires qui se tiennent dans ces communes. je publie cette semaine des images de la fabrication de cette pâtisserie.
 garot-tartine

 Etymologie du mot garrot.

Je cite le professeur René LEPELLEY, communication parue dans les Actes du 1er colloque de Dialectologie de Caen (mars 1973) consacré aux "Produits alimentaires à base de farine dans le Nord-ouest du Domaine Gallo-Roman". René LEPELLEY Mots & parlures de la Normandie", Editions Isioète 2010. Voir l'article consacré à cette publication

 L'étymon de garrot est l'ancien francique wrokon  "tordre violemment. On peut dire qu'étymologiquement le garrot et la gâche évoquent le même mouvement. L'aire d'extension du substantif garrot est beaucoup plus réduite que celle de gâche; On ne rencontre ce mot que dans la moitié sud de la Manche (et les régions voisines de Bretagne). Il désigne un petit pain rond ou une brioche en forme de roue.

Nous verrons que cette définition ne correspond pas à l'appellation de 1982 ni à celle d'aujourd'hui.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Patrimoine

Le garot, les échaudés

 

~~ Les echaudés

http://www.vds-phl.net/les-echaudes.ws

le garot de la Rondehaye

le garot de la Rondehaye

Beaucoup d'activité sur les publications consacrées au garot.

je travaille en ce moment à rassembler les infos sur les échaudés que j'ai découverts. Voir le lien ci-dessous.

Pour le garot, voir les foires de Lessay et Gavray (production Saint Germain le Gaillard) et la boulangerie de la Rondehaye (sur commande)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie
Retour sur la foire de Lessay et le garot
garot-010

 Quelques photos d'archives : vers 1982 à la foire de Lessay, j'avais déjà eu l'occasion d'acheter, ces pains , échaudés présentés comme une spécialité normande. Voir les pages qui lui sont consacrées pour visionner les différentes publications dont une sur la fabrication.

 garot-020
 
 garot-030
 
 garot-040
 
 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Patrimoine

Fête du pain,

Herenguerville 2 boulangers refont du garot

Fête du pain, Herenguerville 2 boulangers refont du garot

Troisième dimanche après Pâques, décalé cette année pour cause d'élection HERENGUERVILLE commune du Coutançais à proximité de Montmartin sur Mer, met le garot à l'honneur.

Souvenez vous le garot est un échaudé composé de farine et d'œufs qui subit deux cuissons, la première dans de l'eau à 95° et la seconde au four.

Le garot est uns spécialité du centre et sud Manche.

Autrefois 4-5 garotiers venaient proposer leur produit pour la Saint Gatien. Cette tradition a failli disparaître, les garotiers sont au nombre de deux seulement dans la Manche. Mais c'était sans compter avec la passion de deux habitants qui ont recherché la recette et se sont essayés au tour de main un peu particulier pour réussir.

Cette année encore de belles fournées dans un ancien four communal, aujourd'hui privé ont permis à Jacques et Franck de poursuivre et maintenir la tradition qui remonte au Moyen-Âge.

Fête du pain, Herenguerville 2 boulangers refont du garot
Fête du pain, Herenguerville 2 boulangers refont du garot
Fête du pain, Herenguerville 2 boulangers refont du garot
Fête du pain, Herenguerville 2 boulangers refont du garot

Pour voir mes publications précédentes à propos du garot, suivre le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie
Le garot, un échaudé traditionnel de la Normandie
garot-entier-700-355

 Le garot, pâtisserie traditionnelle que l'on ramenait de la foire ou que l'on embarquait sur les terre-neuviers. cette spécialité normande connue de Coutances à Saint Malo est un échaudé fabriqué à base de farine et d'oeufs, sans sel ni sucre, ni lait, ni eau.

Il n'existe plus qu'un garotier à ma connaissance, il travaille son art de la boulange à Saint Germain le Gaillard (proximité Les Pieux).J'ai pu suivre la préparation jusqu'à l'échaudage, je dois assister à la seconde, cuisson vendredi. La vente aura lieu sur la foire de Lessay Vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 septembre 2012.

 garot-2012-090-0208b
 Après le pétrissage, le façonnage comme un pain de 600 grammes.
garot-2012-130-0252
 Après le façonnage, la pâte est plongée dans de l'eau boullante
garot-2012-240-0235
 Vous avez donc ce qu'est un échaudé.
 Je reviendrai avec plus de  détails sur la fabrication du garot et les préparations similaires dont j'ai déjà parlé. Je prépare  aussi une page avec les liens utiles pour retrouver facilement les publications sur ce sujet étonnant et passionnant.
 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Normandie, #Patrimoine

Mes échaudés

Mes échaudés

Les échaudés sont connus dans de nombreuses régions françaises. La Normandie, la Manche en particulier ne font pas exception. Ici j'ai montré le garot, le cônu , cornu ou cônet. Dans le sud Manche, un échaudé connu sous le nom de teurquette ou torquette était apprécié sur le marché de Villedieu ou d'Avranches. Je n'en ai jamais vu si ce n'est une photo.

Compte tenu de ce que je connais de la recette et des définitions que j'ai trouvées dans les dictionnaires, j'ai tenté d'en fabriquer. Cette deuxième tentative n'est pas un franc succès, mais je connais désormais des erreurs à éviter.

La torquette, la teurquette

 

1 - La teurquette en forme de couronne.

Mes échaudés
Mes échaudés
Mes échaudés

 Teurquette Teurquette : nf. pain en forme de couronne

Torquette : nf. Sorte de garot plus cuit

Torquilloun : nm. Bourrelet poser sur la tête pour porter un fardeau

Extraits du dictionnaire Français-Normand Normand-Français Editions EUROCIBLE

La teurquette, elle, est modelée en forme de couronne, ce qui permet aux acheteurs de l’enfiler autour de leur bras et de la rapporter en gardant les mains libres.

Extrait Le Viquet

Mes échaudés

Teurquette comme torquette doit avoir la même origine que  tordre. Voilà pour quoi j'ai tenté de réalisé une couronne avec une tresse. La forme ne s'est pas maintenue à l'échaudage.

Mes échaudés
Mes échaudés

Je n'ai pas répondu à la définition "enfiler autour de son bras"

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Patrimoine

un échaudé : la gimblette d'Albi

Un échaudé : la gimblette d'Albi

Je poursuis mon tour de France des échaudés, aujourd'hui : la gimblette d'Albi.

Quand on effectue des recherches à propos des échaudés, deux villes du tarn (81) reviennent et sont me semble-t-il incontournables, ce sont Albi  et Carmaux.

A Albi la gimblette est fort ancienne.

Composition : farine, sucre, oeufs, fleur d'oranger ou comme ici cedrat (agrume confit qui rappelle le citron).

Cette pâtisserie était fabriquée entre les Rameaux et Pâques. Les gimblettes étaient accrochés  sur des bâtonnets de buis et bénis aux rameaux.

Un échaudé : la gimblette d'Albi

Etymologie de gimblette, version 1 :

"Le gimel était la branche de laurier ou romarin sur lequel les croyants accrochaient des anneaux de gâteaux lors de la fête des Rameaux. Les biscuits furent appelés gimelettos, devenus gimblettes"

Un échaudé : la gimblette d'Albi

Etymologie de gimblette, version 2 :

d'orig. obsc. : peut-être dér. du verbe langued. [toulousain] gimbla, « tordre, plier, courber »

Un échaudé : la gimblette d'Albi

La fabrication aujourd'hui semble se pratiquer toute l'année. La recherche chez les boulangers pâtissiers n'est pas aisée. Merci à Sonia d'Albi qui m'a indiqué ce fabricant de produits régionaux : "La fabrique gourmande à Le Garric"

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog