Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “traversees tatihou”

La côte des Vikings

Publié le par Ph L

La côte des Vikings

La côte des Vikings

Deuxième thème pour découvrir le Val de Saire dans le cadre de l'année européenne du patrimoine, le patrimoine maritime : la côte des Vikings.

René Lepelley professeur émérite de l'université de Caen a publié une étude sur la toponymie de la Côte est du Cotentin de Aumeville-Lestre à Tourlaville. Avec des étudiants il a passé au peigne fin les différents noms liès à cette côte. Il est arrivé à la conclusion  que cette côte méritait le nom de "Côte des Vikings" par la multiplicité des noms d'origines nordiques.

Des exemples : Quillebeuf, Tatihou, Angles, Roubaril, la Loge, Crabec, Les Hommets, Flicmar; le Run ....

Cette étude on la trouve dans la publication "Mots & parlures du Cotentin et autres lieux de Normandie", éditions Isoète 2008 au chapitre XIII : "En courant le semi-marathon de la côte des Vikings de Capel-Vic à Tatihou".

Il s'agit de la reprise d'un article de 1993 publié dans les Annales de Normandie.

Nous étions plusieurs élus à travailler avec le professeur Lepelley sur ce thème quand des membres de l'ASTourlaville nous ont contactés pour nous informer de leur intention d'organiser un semi marathon entre Barfleur et Saint Vaast la Hougue. En plus de notre accord et soutien ils ont reçu la proposition de le nommer "Semi marathon de la Côte des Vikings". Depuis ce semi marathon connaît un grand succès sportif tous les ans au mois de juin.

 

La côte des Vikings

La carte désigne les différents lieux cités dans cette étude. celle-ci peut aussi être téléchargée en suivant le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Quettehou : Les agités du bocage

Publié le par Ph L

 

Quettehou:
Les agités du bocage
26 et 27 octobre

 

Les ateliers

Un après midi familial et convivial autour d'animations et d'ateliers participatifs de 13:00 à 18:00 h le samedi 27 octobre sur la place de Quettehou.

Participation libre ...A vot' bon cœur!

Tatouage au henné avec l’association « L’école de Preeti »

Maquillage artistique sur visage avec Ardecol

Réalisation d’une fresque collective avec l’artiste Malton

Découverte de la poterie avec Carine

Initiation au Skateboard avec François Pain (éducateur spécialisé)

Atelier danse hip hop funk styles avec Amélie Locksy

Basket freestyle avec Spinboy (vice-champion de France)

Football freestyle avec Marouane Jaouat

Danse et contes africains avec Aïcha Cloe Boro (Burkina Faso)

Mix et scratch avec Dj Bluff

Découverte de la MAO (Musique assistée par  ordinateur) avec Reno Lebrun

Initiation à la percussion Brésilienne avec Ludo de la Battucada CA R’SAMBA QUOI

Fabrication d’instrument de musique dans les Légumes & Fanfare éphémère avec Mr YA

Le mat pirate escalade sur un véritable mât de bateau (1€ par passage)

Les bonus

LA DATCHA DE KALINA

Une pause théâtrale avec Kalina, cartomancienne pas comme les autres qui vous prédit l’avenir très très proche…

 

DES IMPROMPTUS D’UNE CHANTEUSE LYRIQUE

Avec Céline Madrènes

MAT INDIEN

Avec Lucas Struna: il a fait du Mat indien son propre agrès de cirque, original et inédit...

 

LE FALZAR

Musiques et déambulations de deux scat-men de talent

SOUPE POPULAIRE

Sensibilisation au gaspillage alimentaire animé par des producteurs bios.

Découpage des légumes l’après midi avec les enfants dégustations de la soupe à 18H.

De la musique

 

26 OCT - Didier Super

26/27 OCT - Didier Super, Christian Olivier, EZPZ, ...

27 OCT - Christian Olivier, EZPZ, ..

 

Organisé par l'association ARTERRE

Pourquoi Arterre?

Contraction d’Art et de Terroir, Arterre est née d'une volonté commune: créer des moments de partage et de convivialité autour du spectacle vivant, des musiques actuelles et de la gastronomie. Cette volonté à pris des formes multiples depuis la création de l'association en 2011:  le désormais célèbre bar à huîtres du festival Beauregard, les concerts insolites de l'huitrière de Lestre, ceux de la bergerie des agneaux de Tatihou et aujourd'hui la troisième édition d'un festival qui progresse et s'étoffe "Les Agités Du Bocage" à Quettehou... 

Arterre c'est la rencontre de tout ça, "l'art dans les terroirs, la culture dans les cultures".

Voir les commentaires

Confinement 100 km, confinement 10 km

Publié le par Ph L

Confinement 100 km, confinement 10 km

Confinement 100 km, confinement 10 km

A l'annonce du déconfinement possible le 11 mai nous sommes nombreux à rechercher une carte montrant les limites des 100 km à partir de notre domicile.

Faisant partie des personnes dites à risque "Vieux avec ALD" j'ai depuis un certain temps entrepris mentalement un "confinement maîtrisé".

Alors j'ai envisagé un déconfinement à 10km, puis 20 km et encore 50km. Dans ces situations quels seraient les centres d'intérêt éventuels, sachant que des possibilités offertes avant la pandémie sont actuellement interdites comme l'accès aux plages. Par ailleurs des sites ne sont pas encore ouverts au public.

Une occasion toutefois de réfléchir aux richesses du Cotentin.

Je le ferai en plusieurs publications.

Confinement 100 km, confinement 10 km

Je ne dispose pas d'un logiciel de cartographie alors les limites deszones figurant sur la carte sont approximatives et considèrent des distances dites à Vol d'oiseau.

La zone des dix kilomètres recouvre en gros l'ensemble du canton du Val de Saire

Avertissement

Ce qui suit n'est pas exhaustif, j'attends vos suggestions.

Tous les lieux indiqués ne sont pas forcément accessibles comme les plages en ce moment ou les propriétés privées visitables selon des circonstances particulières.

Dans chaque commune les églises constituent un patrimoine riche et intéressant.

Anneville En Saire

La saire
La Maison d'Anneville
Le château du Tourps
Le GPLM

Aumeville Lestre Le rivage
Barfleur

Cour Sainte Catherine
Le port
Le musée de la station de sauvetage
Un des plus beau villages de France

Brillevast  
Canteloup  
Carneville

La Vallée des Moulins
Le château

Clitourps Nombreux manoirs
Crasville  

Fermanville

Port Pignot
Port Joret
Le sémaphore
Le Phare
Les plages

Gatteville-Phare Le Phare
L'étang de Gattemare
Gonneville-Le Theil  
Maupertus  
Montfarville Les plages
Octeville l'Avenel Le château
La Pernelle Le panorama
Quettehou Morsalines La redoute
Le Rivage
Réville Les manoirs
Les plages
Saint Pierre Eglise Les trois Princesses
Les lavoirs
Sainte Geneviève Les manoirs
Saint Vaast la Hougue Les tours Vauban
L'Ile Tatihou
le port
Les plages
Teurthéville Bocage La Saire, la Sinope
Les manoirs
Théville  
Tocqueville Le château
L'ancienne laiterie
Valcanville La Saire
Les anciens moulins
Varouville  
Le Vast La Saire
Les cascades
Le château
Le Vicel Le château de Pépinvast
Vicq sur Mer Les plages
Les ancinnes batteries et blockhaus
Videcosville  
   
   
   
   
   

 

Voir les commentaires

Le canton de Saint-Vaast-la-Hougue

Publié le par Ph L

Le canton de Saint-Vaast-la-Hougue

Le nouveau découpage des cantons dans la Manche

50 - nouveaux + anciens-010
Les cantons datent de 1789, leur périmètre géographique a subi des modifications, en résumé on peut dire que c'était l'aire de juridiction des anciens juges de paix ou plus récemment, la circonscription d'élection du conseiller général.

NvxCantons-030

Souces : préfecture de la Manche

Références : les textes remplacés et modifiés par le présent décret pourront être consultés, dans la version issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

La Manche compte aujourd'hui 52 cantons dont la population varie de 2459 à 25 316.
A partir de 2015 il n'y aura plus dans le département de la Manche que 27 cantons qui éliront chacun deux conseillers départementaux (un homme et une femme). la première carte indique le découpage des cantons dans la Manche tel qu'il est proposé par les services de l'Etat. Le conseil général de la Manche dispose de six semaines pour émettre un avis consultatif.
Regrouper les deux cantons de Quettehou et Saint_Pierre-Eglise en un seul m'apparaît somme toute logique, se situant dans la même circonscription  d'élection du député.

Mais ce qui suscitera à mon avis le plus de commentaire  provient de la dénomination "Canton de Saint-Vaast-la-Hougue". Je me souviens d'un adjoint de Saint-Vaast, dans les années 80, qui ostensiblement évoquait dès qu'il en avait l'occasion, le"canton de Saint-Vaast-la-Hougue" au lieu de l'appellation officielle "canton de Quettehou". J'ai moi même par provocation cité le canton de Tatihou

Mais ... comment s'appellera l'actuelle "communauté de communes du canton de Saint-Pierre-Eglise" ?.

pour une information plus complète je vous incite à revoir une publication plus ancienne consacrée aux anciens cantons de 1790 ICI

Voir les commentaires

La Hougue

Publié le par Ph L

La Hougue


Hier je vous présentais la tour Vauban de Tatihou. Aujourd'hui, la tour Vauban de La Hougue. Les deux tours se font face, voir la photo du bandeau.


      Deux échauguettes sur les fortifications de la Hougue  


Sébastien Leprestre de Vauban, né en 1633 à Saint Léger de Foucheret (Morvan/Yonne). Cette commune devint par décret impérial du 7 décembre 1867 saint léger Vauban. (Environs d'Avallon, Vèzelay).

En 1675 il fit l'acquisition du château de Bazoches  (Nièvre) qui devint la demeure familiale. c'est là aussi qu'il établit son bureau et avec ses ingénieurs travailla aux études des fortifications.


www.vauban.asso.fr

www.sites-vauban.org

 




Dans le cadre des animations liées à ce classement le professeur Jacques Dupâquier, historien démographe, membre de l'académie des sciences morales et politiques (Institut de France), a prononcé une conférence sur le thème de Vauban et le recensement de la population en août 2008.

 

Vauban est connu comme ingénieur du roi Louis XIV, pour la construction de fortifications et son rôle joué dans de nombreux sièges de villes qu'il a toujours menés à terme et succès  avec la volonté d'avoir le moins de pertes humaines possibles (Douai, Tournai, Lille, Maastricht.... une cinquantaine).

 

Ses relations avec le roi étaient particulières et il usait d'un franc parler. S'il était écouté en tant que conseiller militaire et en matière de fortifications, il ne l'était pas en matière de politique. Cela ne l'empêchera pas d'écrire et de diffuser un projet de réforme de l'impôt (la taille). « Il n'avait que trop constaté que les riches s'évertuaient à paraître pauvres ». Il aurait souhaité que tout le monde paie l'impôt sur des bases rationnelles.

 

Fort de nombreux voyages à travers le pays (il parcoura 80 000 kilomètres), il est persuadé qu'un pays fort est un pays peuplé.. Il va alors inaugurer et mettre au point une méthode générale et facile pour faire le dénombrement de la population.

 

A l'aide de tableaux prenant en compte le nombre de foyers, d'hommes, de femmes, de grands et petits garçons (+ ou - de 14 ans), de grandes et petites filles (+ ou - de 12 ans), servantes, valets, domestiques, de mendiants, d'artisans, de chevaux, de bêtes à cornes, de charrues ..... Il va commander le dénombrement de la population. Utilisant donc des critères socio- démographiques et économiques, il va estimer le nombre des sujets de Louis XIV à 22 millions. Ce genre de recensement il l'a entrepris en premier à Douai dont il était gouverneur.

Voir les commentaires

Les sites du réseau Vauban

Publié le par Ph L

Les sites du réseau Vauban

VILLFRANCHE de CONFLENT

 Les animateurs et responsables Vauban sont venus la semaine dernière ou quelquechose d'approchant. La presse régionale a relaté leur visite à Tatihou et Saint Vaast la Hougue. Ils étaient satisfaits, le classement des sites au patrimoine mondial de l'UNESCO, a provoqué une augmentation de la fréquentation touristique de 20%. J'en suis ravi, mais cela ne m'apporte rien de plus sur la connaissance de ces lieux et j'aurais aimé lire autre chose. Histoire de me faire des copains, j'ai la prétention aujourd'hui de publier ce que j'aurais aimé voir.

 VILLEFRANCHE-V-PAYS-0092.jpg

 J'ai choisi de vous présenter Villefranche de Conflent dans les Pyrénées, non pas la ville mais les fortifications. je suis le circuit des fortifications.

 VILLEFRANCHE-V-PAYS-0065.jpg

Le chef d’œuvre du pragmatisme
 

Dominée de toutes parts au creux de la vallée encaissée de la Têt, la « petite vilotte », dont les murailles médiévales s’étirent le long du torrent, est transformé par Vauban en 1679.
L’ensemble du site, revu par l’ingénieur pour en assurer une meilleure défense, est constitué de 3 entités se couvrant réciproquement.
L’enceinte urbaine avec ses tours médiévales est renforcée sur les points faibles et entièrement couronnée d’une toiture de lauzes épaisses pour se protéger des tirs ennemis. Le front d’aval est renforcé par une grotte casematée, la Cova Bastera, reliée au village par un escalier souterrain. Enfin, en 1681, sur le seul point haut que l’attaquant pouvait occuper avec des canons, Vauban construit un fort, le fort Libéria, conçu pour abriter une garnison de 96 soldats.
A la fois par la qualité des matériaux utilisés et par l’adaptation au bâti existant et à la géographie du site, la cité de Villefranche-de-Conflent constitue un véritable chef-d’œuvre de la fortification, aujourd’hui conservé avec une remarquable authenticité.

 

Texte emprunté au site du réseau Vauban

http://www.sites-vauban.org/Presentation-du-site,54

 
 

 

 VILLEFRANCHE-V-PAYS-0055.gif
 Le Fort Liberia construit en 1681, les tours de Saint Vaast la Hougue ont été construites en 1693.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Digues Saint-Vaast la Hougue / Réville

Publié le par Ph L

  Digues Saint-Vaast la Hougue / Réville
  2012-1610-StVRev-0527

Les collectivités, les assotiations syndicales de riverains .. propriétaires ou/et gestionnaires des digues ont d'importantes obligations d'ici 2014.

Voilà un peu pourquoi je m'intéresse à ces ouvrages de protection contre la mer. Il est une digue dont j'ai beaucoup entendu parler et que l'on ne peut pas ne pas voir : la digue entre Saint vaast la Hougue et Réville

2012-1610-StVRev-0522
 Tout d'abord un peu d'histoire que j'emprunte à Joseph Leterrier et à sa monographie (1963) consacrée à Saint Vaast la Hougue : "Monographie sociologique et historique".  Joseph Leterrier s'appuyait lui-même sur l'ouvrage de Leroux (1897) qui publiait les textes.      
2012-1610-StVRev-0518

          Au nord, entre Saint Vaast et Réville. a chaque grande marée le flot occasionnait des dégradations au banc ou langue de terre qu'on avait élevé pour arrêter les coups de mer.

Mais le 14 février1702, une marée plus forte, accompagnée d'une grande tempête avec vent coupa ce banc en plusieurs endroits et de vastes terrains de saint Vaast,de Rideauville, de Quettehou, la Pernelle,  Réville et Anneville en Saire furent inondés. Après des réparations provisoires un arrêt du Conseil d'Etat, en date du 27 août 1703; prescrivit d'urgencel'édification d'une nouvelle digue aux frais des propriétaires dont les terrains devaient être protégés par le travail. Le devis de cette digue -qui avait alors une longueur de 350 toises - fut dressé par l'ingénieur DECOMBES, le même qui venait de construire (1694) sur les plans de Vauban les tours de la Hougue et de Tatihou.

Les propriétaires des paroisses furent taxés à raison d'environ 2 livres la vergée. 

 ptsaire-110-pav
          Mais il fallut bientôt faire davantage et construire la digue actuelle (qui mesure 2 706 mètres). de fortes tempêtes en 1725, 1726 et 1729, et plus tard une fois la digue construite en 1730, 1731, soulignèrent cette necessité.
  porteaflots-basse-010
 Le Pont de Saire  fut construit également en 1730 et dans les mêmes conditions. auparavant il y avait un pont de bois, bâti en 1693, formé de douze arches outre les marchepieds. Il avait coûté 1800 livres, et ne se trouvait pas exactement à la même place que le pont actuel       
pont-saire-rev.jpg
          Extrait du décret qui fixe les obligations des propriétaires et gestionnaires des digues.
  AR-VaastDigue-clst042012-4.jpg       

Voir les commentaires

La Pernelle : un panorama chargé d'histoire

Publié le par Ph L

La pernelle : un panorama chargé d'histoire

  Cette côte vue du haut de la Pernelle permet d'introduire une partie de l'histoire de France et au-delà.

 

panorama-210409.jpg

 

La côte des vikings de Saint Vaast à Fermanville la côte du Val de Saire par sa toponymie rappelle que les Vikings sont venus ici.

  panorama-pern-3.jpg

12 juillet 1346 Edouard III débarque (200 bateaux)à Saint Vaast accompagné de 10 à 20 000 hommes, selon les sources. Ainsi débute la "Guerre de Cent Ans"

 Le 12 juillet 1346, Edouard III, roi d'Angleterre, débarque à La Hougue-Saint-Vaast (dans le Cotentin), à la tête de 10 000 hommes et accompagné de Richard Talbot, Jean Chandos, Thomas de Beauchamp, Jean de Northampton, Thomas Holland, Guillaume de Bohon, Jean de Moyon, et de tous les meilleurs chevaliers de son royaume.

Son fils le futur Prince Noir est armé chevalier dans l'église de Quettehou.

rivage-1.jpg

Barfleur est dévasté.
.
Edouard III occupe Valognes (le 18 juillet 1346), s'empare de Carentan (le 20 juillet 1346), prend Saint-Lô (le 22 juillet 1346), Caen (le 26 juillet 1346), Bayeux (le 29 juillet 1346), Lisieux (le 31 juillet 1346). Il franchit la Seine à Poissy, le 16 août 1346. Il écrase l'armée française à Crécy le 26 août 1346. Le 4 septembre 1346 il met le siège devant Calais.
En juin-août 1405, les Anglais débarquent . Le château de Réville fut pillé par les Anglais descendus à la Hougue.
Lors de la descente de 1408, ils pillèrent Saint-Vaast qui tomba sous la domination anglaise.
1417 "Bien que notre marine fût démantelée, on rassembla une escadre commandée par l'amiral Robinet de Braquemont pour intercepter les renforts de l'ennemi sur l'avis que John Holland d'Huntingdon avait appareillé à Southampton, Braquemont se porta à sa rencontre. Le choc eut lieu le 29 juin 1417, à la Hougue: il fut meutrier. Au bout de trois heures nous rompîmes le combat".

Quelques années plus tard....

29 mai, 2 et 3 juin 1692, bataille de Barfleur et bataille de la Hougue, une partie des vaisseaux de la marine de Louis XIV est coulée devant Tatihou par une coaltion menée par les Anglais.

Elle se déroula dans le contexte de la guerre de la Ligue d’Augsbourg qui vit s’affronter de 1686 à 1697 le royaume de France et une coalition réunissant l’Angleterre, l’Espagne, les principautés allemandes, les Provinces-Unies et la Suède. Cette ligue fut formée pour lutter contre la politique d’annexion menée par Louis XIV. Celui-ci vainquit cette coalition en 1697 .

(Voir aussi les articles consacrés aux tours Vauban à Saint-Vaast la Hougue.)

120-tatihouvuhautour.jpg

Quelques dizaines d'années plus tard....

6 juin 1944, tout au large les troupes alliées débarquent, c'est le D-DAy

 

 

Ils seront des milliers à débarquer sur les côtes normandes et à écrire le mot liberté à l'encre rouge.
aviateurt000-copie-1.jpg

  Dimanche 25 avril,"Bienvenue chez nous" les habitants de La pernelle vous invitent à venir découvrir leur commune.

Voir les commentaires

Les guerres de religion dans le Val de Saire (1)

Publié le par Ph L

Les guerres de religion
Avertissement : les photos correspondent aux lieux, mais les bâtiments étaient différents, ils ont été détruits souvent suite aux évènements que je vais évoquer..

 

L’Eglise du Val de saire se fixe à Montfarville vers 1562, sans qu’aucun pasteur ne vienne y résider, jusqu’en juin 1660 où la dame de Montfarville, Jacqueline de Crux exigea la fermeture de la maison où se faisaient les réunions. Il se fit aussi des réunions à Barfleur avant 1562.

A Montfarville au hameau de la Madeleine, il y avait un cimetière valable aussi pour Barfleur et Quettehou.

Au Vast on enterra dans le « clos de Jean Ricard »…….. Galland dit qu’en 1612, il y avait près de 300 cimetières protestants en Basse-Normandie, dont ….19 pour  la Vicomté de Valognes (Anneville-en-Saire, Barfleur, ….. , La Pernelle, Le Vicel, Montfarville, ….., Quettehou,…. , Saint Vaast la Hougue).

 

La grande offensive (1559-1562)

Peu après la mort d’Henri  II (1559), Catherine de Médicis sollicita l’aide de Philippe II d’Espagne contre les protestants. Ceux du Cotentin préparent la résistance. En avril 1559, ils lèvent dans les environs de Granville 3 ou 400 chevaux qu’ils envoient sur Paris.

…………………………………….

Le sieur de Sainte-Marie d’Agneaux conduisit en Touraine une troupe de conjurés du Cotentin. Devant ces éléments de conspiration, la reine Catherine de Médicis envoya l’amiral de Coligny et son frère François, seigneur d’Andelot, en Normandie pour découvrir les causes de ces troubles qui n’étaient autres que les persécutions. Elle fit alors publier le 20 mai 1560, l’Edit de Romorantin, qui donnait aux évêques le droit retiré aux juges ordinaires de « connaître les crimes d’hérésie » et interdisait les assemblées illicites, les placards et libellés diffamatoires.

C’est alors que va entrer en lice celui qui va jeter partout la dévastation, le fer et le feu : le comte de Lorges et de Ducey, Gabriel de Montgomery.

D’abord défenseur de la foi catholique, Montgomery avait accepté en avril 1558 et en juin 1559 de châtier au nom du roi les protestants de Saint-Lô; mais, après le fameux tournoi du 30 juin 1559 où il blessa à mort le roi Henri II, il était à la Cour tombé en disgrâce, avait fui à son château de Ducey, puis à Jersey, en Angleterre et en Italie dans les Etats de Venise où il occupa ses  loisirs en discussions théologiques qui l’amenèrent à la Réforme.


1562

 

Pour regrouper leurs activités, les protestants choisirent le manoir d’Octeville l’Avenel comme centre de ralliement.

Le duc de Bouillon délègue vers Valognes les deux Sainte-Marie (Celui d’Agneaux et celui de Sainte-Marie-du-Mont aux Epaules), tous deux protestants, avec 500 hommes de pied.

Ils s’emparent de Montebourg LE 14 juin  et vont s’installer au château d’Octeville l’Avenel. De là il, ils se présentent devant Valognes où, ils sont le soir du 15, avec 700 cavaliers venus de Saint-Lô. Le 17 arrive à leur secours François Le Clerc le fameux corsaire de Réville, dit « jambe de Bois » avec 1500 fantassins récupérés à Caen et deux couleuvrines.

reville-crasvillerie2.jpg
 
Des Huguenots venus de Tocqueville où ils s’étaient regroupés le 15, au nombre de 1000, tant à pied qu’à cheval, arrivent à se joindre à ceux déjà sur la place de Valognes.

 

Pour faire avancer les opérations, Sainte Marie et ses capitaines se rendent le 19 juin, avec 500 hommes, forcer la tour de Tatihou pour s’y emparer du canon. (Cette tour fut démolie entre 1622 et 1666 puis remplacée par celle que l’on connaît en 1694).

 

1563

 

Après une escarmouche, Matignon conserva 200 hommes à Cherbourg et renforça la défense de Tatihou.

 

 

 

Calvin (1502-1564)

Le protestantisme arriva dans le Cotentin dès la première moitié du XVIème siècle.

En 1537-1538, un procès  en diffamation condamne le curé de Vrasville, François Mollard, qui avait dénoncé faussement Jacques Théroulde, avocat à Valognes devant l’Officialité de Coutances. Deux faux-témoins sont aussi condamnés : Christophe Le Marchand, sieur de Raffoville, dont nous retrouverons le fils au cours des combats de la Ligue, et sa
femme Catherine de Clamorgan.


Chateau-010-depend 
Octeville l'Avenel

 

Nous avons dans le Cotentin, un témoin oculaire des premiers pas du protestantisme dans la Manche du Nord : c’est Gilles Picot, sire de Gouberville, qui, dans son journal de 1549 à 1562, nous laisse entendre qu’entre les deux partis en présence, un parti centriste se dessine auquel il semble se rallier. ….

Les deux frères du sire de Gouberville, François et Symonnet, s’enrôlent dans ce parti et le journal nous apprend que les villes et les campagnes organisent une sorte de Garde Nationale pour faire face aux désordres d’où qu’ils viennent. Ainsi naissait chez nous ce parti national se recrutant parmi les modérés des deux tendances et qui devait triompher avec Henri IV, trente ans plus tard.



Le 19 mars 1563 est signé à Amboise, le traité de pacification qui accorde aux protestants la liberté de culte là où il est établi.  Sept villes en profitent en Normandie dont Carentan

Au cours d’un voyage le jeune roi Charles IX déclaré majeur le 17 août 1563, publia l’ordonnance, appliquée seulement en 1570, qui fixait le commencement de l’année au 1er janvier, au lieu de Pâques.


tour-098.jpg
L’Edit du Roussillon réduit les privilèges accordés en 1562 aux protestants.

11 août 1570 le traité de Saint germain en laye mettait fin à la troisième guerre de religion et renouvelait la liberté de culte aux protestants.

La paix dite « de Monsieur », en mai 1576 permet une pause de quelques mois, mais, bientôt, ce sera la sixième guerre civile entre Ligueurs et Royaux


Suite au siège de Carentan Montgomery est arrêté, condamné, soumis à la torture et décapité en place de Grève le 26 juin 1574. Ses bien furent confisqués, sa mémoire condamnée et ses enfants déchus de leur noblesse.


Le Roi Charles IX estt mort le 31 mai 


 


Après la Saint-Barthélemy (1572-1576)


Le tragique massacre du 24 août 1572 n’ensanglante que Rouen dans la Normandie… Grâce au sens humanitaire de Matignon le calme fut maintenu en Basse-Normandie et en particulier dans le Cotentin.

Trois jours après, Matignon recevait du Roi l’ordre d’arrêter Montgomery « partout où il serait » …
les chefs huguenots, avaient fui à Jersey pour se réfugier et préparer leur défense. Montgomery ne revint avec ses troupes qu’au début de février 1573. Valognes fut son premier objectif, il débarqua à la Hougue, mais après un jour de siège il est appelé d’urgence à la Rochelle.


 

 
 Le Roi Henri III, récompense Matignon en lui accordant le titre héréditaire de gouverneur de Cherbourg et de Basse-Normandie, puis en 1578il sera fait Maréchal de France

Les grands chefs de guerre ayant disparu, les populations étant ruinées par les pillages et la mort, les Réformés privés de toute place forte en Normandie, le calme s’établit enfin … mais la peste s’installe en 1575 et 1578.

 



































































































































Voir les commentaires

Le Vast vide grenier

Publié le par Ph L

Le Vast, vide grenier

Le Vast vide grenier

Il fallait être patient pour traverser le village du Vast. le comité des fêtes organisait un de ses vide-grenier. Outre les déballeurs habituels des associations profitaient de l'évènement pour solliciter les promeneurs au soutien de leur cause.

Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier
Le Vast vide grenier

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 > >>