Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “traversees tatihou”

Val de Saire : les ifs

Publié le par Ph L

If à Tocqueville

If à Tocqueville

 

Dans 250 communes de la Manche, le CAUE 50 avait relevé la présence d'un if.

En 2000 le conseil général avait offert 400 ifs aux communes.

Interrogé sur la présence d'un tel arbre dans les communes du Val de Saire, je n'ai pas su répondre de manière très éloquente, je me suis donc donné le challenge d'en faire un inventaire. … En voici le commencement

If (taxus baccata L.) arbre éternel
Arbres séculaires symboles d'éternité, les ifs de la Manche constituent un patrimoine végétal et historique d'une remarquable diversité. Connus pour être un poison puissant et violent tant pour l'homme que les animaux, les ifs possèdent également des vertus médicinales notamment anticancéreuses. Dans le département de la Manche c'est au coeur des villages, et le plus souvent à proximité des églises, que ces arbres exceptionnels, chargés de symboles, entourés de légendes et de mystères ont traversé les siècles.
Intoduction sur le site du CAUE de la Manche
If à Gatteville-Phare

If à Gatteville-Phare

Val de Saire : les ifs

Sa présence essentiellement dans les cimetières  date depuis plusieurs siècles

L'if de Saint-Ursin  figure parmi les arbres remarquables et serait millénaire ! 

 

If à Montfarville

If à Montfarville

Montfarville
Montfarville
Montfarville
Montfarville
Montfarville
Montfarville

Montfarville

La baie rouge -ARILLE- renferme la graine.

La baie rouge -ARILLE- renferme la graine.

Ses feuilles et ses graines sont très toxiques pour les humains et les animaux, tout particulièrement les chevaux. Parmi ces derniers des victimes sont à signaler parmi ceux qui tiraient les corbillards.

L'arille de l'if n'est pas bonatiquement parlant un fruit puisque les gymnospermes (<>angiospermes) n'ont pas d'ovaire. la graine théoriquement nue est ici partiellement enveloppée par un repli de l'écaille ovulifère devenant charnu.

L'if est à classer parmi les  gymnospermes

 

Octeville L'Avenel

 

Val de Saire : les ifs
Val de Saire : les ifs

 

Aumeville-Lestre

Il se pourrait que la plantation date de 2000.

Voir les commentaires

Barfleur port ducal

Publié le par Ph L

Barfleur : port ducal

Au XIIème siècle Barfleur comptait entre 4 et 9 000 habitants répartis dans 1800 habitations.
 


Guillaume le Conquérant embarqua sur La Mora pour aller conquérir l'Angleterre en 1066.
Nous n'avons pas de preuves de la construction du navire à Barfleur, mais des compagnons de Guillaume étaient originaires du Val de Saire

 

mora-entree.gif
« Sur le Mora Etienne un barfleurais porta Guillaume en Angleterre 1066 » peut-on lire sur ce médaillon à l'entrée du port de Barfleur.
 william--2-.jpg William_I_of_England.jpg



 -Henry1-2-.jpg henri1.jpg En 1120, la Blanche-Nef, navire royal, sombra au large de Barfleur avec à son bord le fils du roi Henri Ier d'Angleterre, Guillaume Adelin
HenriII-1-.jpgHenri est le petit-fils d'Henri I, désigné par celui-ci pour lui succéder dès le moment de sa naissance, mais il sera écarté du trône par Étienne de Blois, neveu du roi défunt. Il lui succèdera cependant, c’est lui qui fondera la dynastie des Plantagenêt. Il est le fils du comte d’Anjou Geoffroy Plantagenêt et de Mathilde de Normandie (qui est la petite-fille de Guillaume le Conquérant). Henri II va étendre ses territoires français par son mariage avec Aliénor d’Aquitaine en 1152. Il aura quelque peine à maintenir son autorité sur son vaste royaume et devra affronter des révoltes féodales en Angleterre, les intrigues des rois de France Louis VII et Philippe Auguste et, à la fin de sa vie, le soulèvement de ses propres fils Richard et Jean.  HenriII-2-.jpg
Henri II aurait fait à partir de Barfleur dix traversées.
Richard_coeurdelion_g-2-.jpgÀ la fin du XIIe siècle, Richard Cœur de Lion aurait embarqué à Barfleur pour rejoindre l'Angleterre.  Richard_coeur_de_lion.jpg C'est en 1189 que Richard Coeur de Lion aurait embarqué pour l'Angleterre afin de recevoir sa couronne anglaise.
Il y revint en 1194 accompagné de 100 vaisseaux pour aller secourir la ville de Verneuil assiégée par les troupes du roi Philippe-Auguste.
John_of_England_-John_Lackland-jeansans-terre.jpg  jeansansterre-2-.jpg Jean sans Terre y séjourne entre le 5 et le 10 février 1200, puis entre le 15 et 17 septembre de la même année.

En 1204 le duché de Normandie est rattaché au royaume de France, le déclin du port de Barfleur s'amorce en même temps. Sous François1er (1494-1547), on ne dénombre plus que 50 maisons soit 150 habitants.

Voir les commentaires

Thomas Becket (1120 - 1170)

Publié le par Ph L

Thomas Becket (1120 - 1170)

Thomas Becket (1120 - 1170)

A Barfleur tout le monde connaît la rue Saint Thomas, un peu moins rue Saint Thomas Becket. Il s'agit de la rue principale. Mais qui est Thomas Becket?

Il faut se plonger dans l'histoire qui lie Barfleur et la Normandie au temps des duc-roi. Henri II (1133 - 1189), duc de Normandie et roi d'Angleterre, avait un chancelier : Thomas Becket. ce dernier était aussi archevêque de Canterbury qui avait aussi, en principe, le privilège de couronner les rois.

Thomas et Henri ont fini par se fâcher

Interprétant des propos de Henri II , "Qui me délivrera de ce prêtre qui trouble le royaume" cinq barons vont se liguer et assassiner Thomas dans sa cathédrale le 29 décembre 1170.

Thomas Becket (1120 - 1170)

Un vitrail dans l'église Notre-Dame de Saint-Lô (Manche) évoque l'évènement.

Le plus ancien vitrail (XIIIème) de la cathédrale de Coutances retrace la vie de Thomas Becket et en particulier sa traversée de la Manche pour se réfugier auprès du roi de France suite à sa disgrâce.

Thomas Becket (1120 - 1170)

 

 

Thomas Becket représenté en tant que saint dans la cathédrale de Montreale (Sicile) avant même la béatification nous dit la guide .

Sa réputation est grande comme à Bayeux, Omonville la Rogue ou Avranches. 

Voir les commentaires

L'agneau de Pâques

Publié le par Ph L

L'agneau de Pâques

L'agneau de Pâques

Pâques , fête religieuse, comme souvent viennent se greffer des traditions, traditions culinaires en particulier. Parmi elles le mouton rôti. Certes Pâques est une fête mobile, mais les agneaux ont eu le temps de grossir et leur chair figure sur de nombreuses tables.

Les chocolats font aussi partie des spécilités pascales sous la forme d'oeufs le plus souvent, mais aujourd'hui ce n'est pas le sujet. 

J'invite aussi à consulter les publications consacrées aux échaudés qui dans certaines régions sont spécifiques à cette période.

L'agneau de Pâques

Pâques et le mouton .

Le mouton et le sacrifice. 

Dans les trois religions monothéistes juive, chrétienne, musulmane une source  commune.

Référence à l'Apocalypse selon saint Jean

Référence à l'Apocalypse selon saint Jean

Pour les chrétiens, la fête de Pâques célèbre la résurrection de Jésus et l’agneau pascal (ou Agnus Dei, l'Agneau de Dieu) symbolise le Christ. Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive car il est une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Dans l'Evangile selon Jean, Jean le Baptiste voit Jésus venant à lui et dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde" (Jn 1,29). L'Apocalypse utilise 28 fois le mot "agneau" pour désigner le Christ.

Dans la religion chrétienne, l'agneau symbolise aussi les vertus d'innocence, de douceur et de bonté et la soumission à la volonté de Dieu, en référence au sacrifice d'Abraham qui était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait

Dans la religion juive, la fête de Pâques ou Pessa'h (passage) commémore pendant 8 jours la libération du peuple d'Israël et la traversée de la mer Rouge. Pour commémorer l'exode et célébrer la Pâque, les juifs ont coutume de sacrifier un agneau.

Cette tradition tire son origine d'un épisode de l'Ancien testament. Avant la traversée de la mer Rouge, Dieu a ordonné à Moïse de sacrifier un agneau par famille et de répandre le sang de l'agneau sur les portes des maisons avec une branche d'hysope afin que l'Ange de la Mort épargne les premiers nés des Hébreux. La mort des premiers nés était l’une des dix plaies et ne devait frapper que les Égyptiens.

Pour les chrétiens, la fête de Pâques célèbre la résurrection de Jésus et l’agneau pascal (ou Agnus Dei, l'Agneau de Dieu) symbolise le Christ. Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive car il est une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Dans l'Evangile selon Jean, Jean le Baptiste voit Jésus venant à lui et dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde" (Jn 1,29). L'Apocalypse utilise 28 fois le mot "agneau" pour désigner le Christ.

Dans la religion chrétienne, l'agneau symbolise aussi les vertus d'innocence, de douceur et de bonté et la soumission à la volonté de Dieu, en référence au sacrifice d'Abraham qui était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait

À droite, la famille s'active pour évacuer toute trace de levain dans la maison. À gauche, on égorge et on prépare les agneaux, tandis que les ustensils de cuisson sont purifiés au chaudron. Extrait de la Haggada dorée, ouvrage de 1320 env. (British Library, MS. 27210, fol. 15 recto) Public Domain / British Library

À droite, la famille s'active pour évacuer toute trace de levain dans la maison. À gauche, on égorge et on prépare les agneaux, tandis que les ustensils de cuisson sont purifiés au chaudron. Extrait de la Haggada dorée, ouvrage de 1320 env. (British Library, MS. 27210, fol. 15 recto) Public Domain / British Library

Le sacrifice d'Abraham, peinture du XVIIè siècle, église de Tocqueville

Le sacrifice d'Abraham, peinture du XVIIè siècle, église de Tocqueville

Abraham apparaît dans la Bible mais aussi dans le Coran sous le nom d’Ibrahim.

Dieu scella une alliance avec Abraham et lui promet une nombreuse descendance alors qu’il est âgé de 99 ans et que sa femme Sarah est stérile. Effectivement, un an après, naît Isaac.

Aïd El Fitr

 

Mais Dieu mit Abraham à l’épreuve en lui demandant de lui sacrifier son fils Isaac. Abraham prit avec lui deux serviteurs ainsi que du bois pour l’holocauste (un sacrifice religieux). Arrivant au lieu indiqué par Dieu, Abraham éleva un autel qu’il couvrit de bois avant d’y lier Isaac. Il prenait son couteau pour égorger son fils, lorsque la voix d’un Ange arrêta son geste, car Dieu était satisfait de son obéissance. Il lui indiqua aussi le bélier retenu pas ses cornes dans le buisson et qu’il devait offrir en holocauste à la place de son fils.

Pour les musulmans c’est Ismaël (l’ancêtre des arabes) qu’il avait eu avec sa servante égyptienne Agar qu’il devait sacrifier. La fête de l’Aïd el Kebir commémore cet événement (20 juillet en 2021).

Cette fête commémore la soumission d'Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à Dieu, symbolisée par l'épisode où il acceptait d'égorger son fils Ismaël[1] sur l'ordre de Dieu (اللّه), celui-ci envoyant au dernier moment un mouton par l'entremise de l'archange Gabriel pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d'Ibrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d'autres animaux comme des vaches ou des chèvres, en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'aïd.

Voir les commentaires

Un livre "Le prisonnier de la Tour"

Publié le par Ph L

Un livre "Le prisonnier de la Tour"

Catherine Laboubée

Edition "La belle saison"

Un livre &quot;Le prisonnier de la Tour&quot;

Guillaume (Le Bâtard/ Le Conquérant) 1027-1087 et Mathilde (de Flandre) 1031-1083 ont eu dix enfants. L'histoire en retient au moins deux, l'aîné et le dernier : Robert (Courte-Heuse)1052-1134 et Henri (Beauclerc, Henri 1er roi d'Angleterre). Dans son livre "LE PRISONNIER DE LA TOUR", paru en mars 2016, Catherine LABOUBEE fait revivre l'aîné et toutes ses tentatives pour se montrer digne de son père, le Conquérant qui laisse peu de place aux autres. Pourtant Robert sait se montrer excellent diplomate, il s'affirme en héros pendant la première croisade. mais rien n'y fait il finira en prison en Angleterre pendant trente ans, destin bousculé par ses frères pour celui qui devait porter les titres de Duc de Normandie et Roi d'Angleterre. Si Robert Courte-heuse est bien le personnage central du livre, les autres personnages ne manquent pas : Guillaume le Conquérant, Henri, Sibylle son épouse, Odon l'évêque de Bayeux, les papes et les rois de France. La liste serait incomplète si je ne mentionne pas tous les Guillaume, Robert et Richard qui ont marqué l'histoire des XI et XIIèmes siècles.

L'ouvrage

nous fait traverser la Manche avec la bataille d'Hastings, la Conquête de l'Angleterre en 1066,

nous mène à Jérusalem 

nous vivons aussi toutes les batailles (au propre et au figuré pour se maintenir et s'assurer le pouvoir et la possession de vastes domaines. A une époque où le portable ni la wifi n'existaient pas  les nombreux espions ne disposaient pas de grandes oreilles nous sommes surpris par la réactivité des belligérants et ou antagonistes. Il n'est pas simple d'assurer son autorité quand une mer sépare le duché et le royaume et que la technique de la vidéo conférence fait défaut.

Pour nous faire partager cette vie d'un homme dan son siècle et sa façon de le concevoir (Robert est un précurseur de l'amour courtois), Catherine Laboubée utilise de mon point de vue trois concepts. T our à tour elle se montre conteuse j'irai jusqu'à dire ménestrel "qui met dans son récit le ton nécessaire à ménager les effets qui en font le sel","face à cette jeune fille élancée qui sera bientôt sa femmme, il mesure sa chance. Elle est magnifique, somptueuse et simple à la fois, un souffle de soie tout en légèreté : la clarté pure de ce jour fait chatoyer les reflets d'une robe de dessus d'un bleu très clair aux manches tombant jusqu'à terre en s'évasant, portée sur une autre robe plus longue, d'un vert pâle lumineux, qui frôle le sol et dont les manches ajustées dépassent de celles de la robe bleue. Manches et col sont ornés d'une large bande brodéemulticolore incrustée de pierres dures, dont on retrouve les motifs sur la ceinture qui souligne la taille ...."
Puis, elle fait place à l'historienne dans toute sa rigueur avec les deux pages d'orientations bibliographiques dont les "textes d'époque ou presque", référence à DUDON DE SAINT QUENTIN, GUILLAUME DE JUMIEGES, WACE ....

Puis Catherine Laboubée se trasforme en analyste "Allons, mettons les pieds dans le plat".. ou "L'histoire est là, c'est tout et, répétons-le, la réalité vaut parfois tout autant que la légende, quoi qu'en dise un de mes maîtres", en commentateur comme on dirait aujourd'hui et il lui arrive alors de prendre le lecteur à témoin "on pourrait presque dire que cette histoire sent le complot, non ?"

Catherine Laboubée au salon du livre de Barfleur le 27 mars 2016

Catherine Laboubée au salon du livre de Barfleur le 27 mars 2016

Ce livre s'adresse à un large public et tout spécialement à toutes les personnes qui apprécient l'histoire. Tout en ayant lu auparavant d'autres ouvrages sur le sujet, j'ai apprécié. Les habitants du Val de Saire devraient s'y intéresser tant notre région est étroitement liée à cette période et à ces personnages, Barfleur étant un port ducal fort fréquenté. Dans son livre, Catherine Laboubée revient en particulier sur "La Mora" et le Mora, ce bateau qui mena Guillaume en Angleterre. Le naufrage de La Blanche Nef et la disparition par noyade d'une partie de la noblesse "anglaise" dont le fils de Henri 1er successeur potentiel sur le trône anglais.

A lire pour tout comprendre aux manifestations liées au 950ème anniversaire de la bataille d'Hastings le 14 octobre 1066

Photo Gloucester Cathedral. effigie de RobertII CourteHeuse

Photo Gloucester Cathedral. effigie de RobertII CourteHeuse

Un livre &quot;Le prisonnier de la Tour&quot;

Voir les commentaires

Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque

Publié le par Ph L

Barfleur port ducal :

je débarque et j'embarque

Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque

Aux XIème et XIIème siècles le port de Barfleur a connu une importance remarquable. durant cette période les titres de duc de Normandie et roi d'Angleterre étaient souvent portés par le même personne. La position de Barfleur facilite les traversées.

Quelques dates. 

Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque

1120 Henri 1er de Beauclerc embarque à Barfleur, dans un second navire La Blanche Nef" la noblesse le suit, mais sera victime d'un naufrage devant Quilbeuf. La succession sera dificile

Henri (Henri II) prépare à partir de Barfleur une expédition pour l'Angleterre afin de reprendre le trône

19 décembre 1155 Henri se fait couronner roi d'Angleterre, il a embarqué à Barfleur

8 juillet 1174 Henri embarque à Barfleur, il emmène son épouse Aliénor comme prisonnière avec des fiancées de comtes révoltés

14 août 1189 Richard (Richard Cœur de lion) embarque à Barfleur, il sera couronné le 3 septembre 1189 à Westminster

 

Janvier 1200 Jean est à Barfleur, le mauvais temps ne permet pas d'embarquer.

Il assiste aux fiançailles du comte Aymar de Taillefer avec Isabelle d'Angoulême, en fait enlève la jeune Isabelle (12 ans) et l'épouse le 24 août 1200 à Bordeaux.

1er octobre 1200 Jean Sans Terre s'embarque avec son épouse Isabelle qui sera couronnée reine d'Angleterre le 9 octobre

Pentecôte 1201 Jean débarque à Barfleur avec Isabelle, il sera reçu par le roi de France

le Bailli de Barfleur reçoit ordre du roi Jean daté du 10 août de fournir un bon et solide navire pour le transport de 200 prisonniers

Fin mai 1203 Jean sans Terre demande au bailli de Barfleur de procurer le passage aux hommes d'armes et aux chevaux chargés d'apporter le trésor royal d'Angleterre.

24 novembre au 5 décembre il serend au chaâteau de Gonneville puis de Montfarville. Il expédie un mandat de sept livres d'Anjou au prévôt de Barfleur pour le passage en Angleterre de l'oisellerie royale avec le grand fauconnier.

Visite de Cherbourg le 4, le soir il fait étape à Montfarville pour rejoindre le port de Barfleur le 5 décembre 1203 où embarqua le dernier duc de Normandie Jean sans Terre qui n'était plus que Jean 1er roi d'Angleterre
 

 

 

 

 

6 mars 1204 Château Gaillard tombe.

Philippe Auguste roi de France "soumet" la Normandie.

1207 dans l'édit de Philippe Auguste de Pacy sur Eure il est dit que sont maintenues "les vieilles coutumes normandes, le vieux code Rollon, son échiquier" 

22 juillet 1315, le nouveau roi LouisX le Hutin confirme la Charte aux Normands en 26 articles qui symbolisent les libertés locales et individuelles

Au parlement de Rouen le 25 avril 1339 PhilippeVI signe un traité avec les nobles normands pour l'invasion de l'Angleterre

Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque
Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque
Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque
Barfleur port ducal : je débarque et j'embarque

A propos de la Charte aux Normands, voir d'anciennes publications en suivant les liens ci-dessous.

Voir les commentaires

Barfleur, Rue Saint Thomas, à propos de Thomas Becket

Publié le par Ph L

Barfleur, Rue Saint Thomas,

à propos de Thomas Becket

Barfleur, Rue Saint Thomas, à propos de Thomas Becket

Thomas Becket 1117 1170

Barfleur connaît une rue saint Thomas Becket. Quels liens peuvent exister entre cet archevêque et la commune. Précisons qu'il s'agit de la rue principale communément désignée "rue saint Thomas" . Il semblerait que ce soit le seul lien actuel entre ce personnage et la commune ou la paroisse, ni statue, ni vitrail.

Ailleurs en Normandie il est très présent, même si sa notoriété a été beaucoup plus grande qu'elle ne l'est aujourd'hui.

Une confrérie fut fondée en cette paroisse en 1346 sous le vocable de saint Thomas Becket. Elle eut son siège chez les Augustins.

"Il est probable que l'église des Augustins, qui existait encore intacte en 1789, remontait à l'époque de la fondation du couvent (1286?). Elle était sous le vocable de saint Thomas. Les deux chapelles étaient dédiées l'une à Saint-Cosme, l"autre à Saint-Nicolas." Abbé Bellot et louis Drouet

Barfleur, Rue Saint Thomas, à propos de Thomas Becket

 

Les cathédrales de Bayeux et Coutances témoignent de l'importance de ce personnage au XII ème siècle durant le règne de Henri II roi d'Angleterre et duc de Normandie (1150 - 1189).

Thomas s'enfuit d'Angletrre pour se réfugier auprès dun roi de France

Thomas s'enfuit d'Angletrre pour se réfugier auprès dun roi de France

Né en 1118 de parents d’origine normande,

Chancelier du roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt qui, le fait élire primat d’Angleterre en en 1162, il démissionne de sa fonction de chancelier en fin 1162

]. Mais l’amitié des deux premiers personnages du royaume dès 1163 se détériore.

Octobre 1163 : Henri II convoque à Westminster un concile et il demande que les clercs coupables de délits ou crimes de droit commun soient défroqués et jugés par des cours laïques et non par des juridictions laïques.

1164 à Clarendon, Henri II réunit "les grands du royaume", prélats et barons et leur présente les droits traditionnels du roi d'Angleterre sur l'église. Becket accepte puis refuse cette "constitution de Clarendon"

Becket est  chassé de son siège d’archevêque de Cantorbéry et se réfugie en France auprès du roi.

En  une réunion à Bayeux (Calvados) sous l'égide du roi de France et de Richard de Bohon paraît sceller la réconciliation entre les deux hommes. Elle est de courte durée. 

Henri II souhaite faire couronner son fils Henri le jeune, or le pape rappelle à tous les évêques d'Angleterre que, par privilège, seul l'archevêque de Canterbury est habilité à couronné les rois d'Angleterre. Thomas Becket est absent et reste intransigeant.

Le 14 juin après un accord secret (non confirmé) entre Henri II et le pape Alexandre III , Henri le Jeune est sacré à Westminster par l'évêque de York.

Juillet 1170 Henri et Thomas se réconcilient à nouveau. Mais Thomas de retour à Cantorbury a l'intention de châtier ceux qui ont couronné Henri le Jeune.

Thomas Becket reste intransigeant.

Henri entre dans une violente colère. Alors qu’il se trouve près de Caen (Calvados), il s’exclame, furieux : « Qui me délivrera de ce prêtre qui trouble le royaume ? » [1].

Quatre seigneurs normands : Guillaume de Tracy, Hugues de Morville, Richard Lebreton et Renaut fils d'Ursey, le prennent au mot et partent aussitôt à Cantorbéry, et le 29 décembre 1170 assassinent  le prélat dans sa cathédrale

 En Angleterre, en Normandie et à Rome, ce crime soulève une immense émotion.

Au terme de longues tractations avec le pape, Henri II accepte de désavouer publiquement l’assassinat du primat. La cérémonie a lieu le 21 mai 1172 en la cathédrale saint André d'Avranches, en présence de tous les prélats normands, entouré des légats du pape, il reçoit l’absolution en s’agenouillant sur une pierre, sous le portail de la cathédrale, la seule pierre  qui subsiste aujourd'hui de la cathédrale Saint-André.

Barfleur, Rue Saint Thomas, à propos de Thomas Becket

« N'y aura-t-il personne pour me débarrasser de ce prêtre turbulent ? »

Meurtre de Thomas Becket, cathédrale de Bayeux, peinture du XIXème siècle.

Meurtre de Thomas Becket, tympan du  transept sud de la cathédrale de Bayeux.

 

 

 

« N'y aura-t-il personne pour me débarrasser de ce prêtre turbulent ? »

Meurtre de Thomas Becket, tympan du  transept sud de la cathédrale de Bayeux.

 

Le tympan du transept sud de la cathédrale de Bayeux représente entre autre des moments importants de la vie de Thomas (traversée de la Manche pour se réfugier auprès du roi de France et assassinat).

Cathédrale de bayeux

Cathédrale de bayeux

(Source - Raymonde Foreville / La diffusion du culte de Thomas Becket dans la France de
l'Ouest avant la fin du XIIe siècle In: Cahiers de civilisation médiévale. 19e année (n°76), Octobre-décembre 1976. pp. 347-369).

En attendant de me rendre à Coutances pour compléter les illustrations, je vous propose un lien.

Eglise / Etat quelles lois prédominantes, un sujet d'actualité, un exemple parmi beaucoup d'autres.


Raphaël Enthoven

Compte certifié

@Enthoven_R
4 h
il y a 4 heures


Plus
Raphaël Enthoven a retweeté
🇫🇷
MarleneSchiappa
"Les valeurs et les lois de la République prévalent sur toute règle religieuse."
Qui est en désaccord avec cette phrase ?
Merci à @MarleneSchiappa - qui en est garante - de rappeler l'évidence avec autant de clarté que de fermeté
#laicite

Twiter

Voir les commentaires

Thomas Becket

Publié le par Ph L

Thomas Becket 1117 ... 1170

Thomas Becket 1117 (1118) - 1170

Né à Londres de parents normands. 
Les parents ont quitté Rouen/Caen pour s'installer à Londres, le pays jugé plus stable et plus propice au commerce.
Henri 1er de Beauclerc est roi d'Angleterre (1100_1135) mais aussi duc de Normandie.

Thomas Becket fait des études en France puis à Bologne.

Il occupe d'importantes fonctions près de Henri II (1133-1189) roi d'Angleterre, duc de Normandie et assez vite l'opposition entre les deux hommes se fait vive jusqu'à l'assassinat de Thomas Becket par des hommes de Henri II.

L'opposition de Henri II et Thomas Becket va s'établir sur  qui doit détenir le droit : l'église ou l'état.

"Nous sommes au XIIème siècle 

Pour poser le problème je cite Pierre AUBÉ, auteur du livre Thomas Becket, éditions Fayard 1988. 

 

De retour à Cantorbéry, ce vieil étudiant semblait à la hauter de ses ambitions légitimes. Et un expert aussi averti que Raymonde de Foreville n'hésite pas à déceler en Thomas de Londres l'introducteur du Décret de Grtaien en Angleterre. Avec ses conséquences nécessaires. "par une méthode précise et de nombreuses autorités, il éclairait et affirmait la primauté de juridiction du siège apostolique avec toutes ses conséquences dans le domaine législatif, administratif, judiciaire et spirituel. Par ailleurs il consacrait les droits et immunités concédés à l'Église britannique sous Étienne de Blois (prédécesseur de Henri II, successeur de Henri Ier); il fit son entrée en Angleterre à une époque où le pouvoir écclésiastique y jouissait d'un grand prestige et ne cessait de croître aux dépens du pouvoir civil. Cependant la renaissance juridique du XIIème siècle devait favoriser également la puissance monarchique; elle avait remis en honneur le droit romain qui exaltait l'omnipotence royale et dont la diffusion était désormais assurée dans le royaume d'Angleterre, malgré l'interdiction momentanée d'Étienne de Blois. Du jour où surgirait un prince énergique capable de restaurer les antiques prérogatives de la couronne, ne se laisserait pas de lui offrir des principes susceptibles de justifier toutes ses audaces, fût-ce à l'encontre des canons. Le pouvoir ecclésiastique et civil pourraient alors entrer en collision, et les deux droits, étroitement unis jusqu'alors, s'affronte rjusqu'à qu'une longue pratique jointe à un désir mutuel de bonne entente permît l'introduction de compromis amiables."

1100
mort de Guillaume le Roux roi d'Angleterre

Henri 1er couronné roi d'Angleterre

 
25 novembre 1120
Naufrage de la Blanche-Nef
21 décembre 1120
naissance de Thomas Becket

1135
Mort d'Henri Beauclerc
Etienne de Blois couronné roi d'Angleterre

1137
Louis VII devient roi de France et épouse Aliénor d'Aquitaine

 
 

1143
Voyage de Thomas Becket sur le continent

1148
Thomas Becket participe au concile de Reims

1151
Thomas Becket étudie à Bologne

1152
Henri Plantagenêt, duc d'Anjou épouse Aliénor d'Aquitaine
 
1154
Henri Plantagenêt couronné roi d'Angleterre
1154
Thomas Becket devient archidiacre de Cantorbéry

1155
Thomas Becket devient chancelier d'Angleterre
1158
Rencontre d'Henri II et Louis VII pour sceller la réconciliation franco-anglaise

1158
Thomas Becket ambassade auprès de Louis VII

1159
Thomas Becket participe à la lutte contre le roi de France en Normandie

1162
Frédéric Barberousse détruit Milan, le pape Alexandre III se réfugie en France.
Louis VII reconnaît la légitimité d'Alexandre III

1162
Thomas Becket est élu archevêque de Cantorbéry

2 juin Thomas Becket est ordonné prêtre
3 juin sacré archevêque de Cantorbéry
Thomas renonce à sa charge de Chancelier

1163 Construction de Notre-Dame de Paris  
 

1164
Assemblée de Northampton, Thomas Becket est condamné et privé de ses biens pour forfaiture.

2 novembre Thomas fuit l'Angleterre
7 novembre Thomas accueillià l'abbaye saint Bertin de Saint-Omer
Il est reçu par Louis VII et Alexandre III

1165
11 avril Entrevue de Louis VII et Henri II à Gisors. Alexandre II quitte Sens
23 novembre Retour d'Alexandre III à Rome
1165
11 avril Thomas Becket à Bourges et à Fleury-sur-Loire

1166
Alexandre III confirme la primauté de l'Église de Cantorbéry et le privilège de son titulaire de couronner les rois d'Angleterre
24 avril Rencontre de Louis VII et Henri II à Nogent-le-Rotrou
1er mai Henri II reçoit les fidèles de Thomas à  Angers

1166
12 juin Depuis Vézelay Thomas Becket excommunie plusieurs clerc et barons anglais et condamne les constitutions de Clarendon
1167
4 juin rencontre de Louis VII et Henri II dans le Vexin
22 juillet Henri II soumet la Bretagne.  Alexandre III fuit Rome et se réfugie à Bénévent
1167
18 novembre rencontre de Thomas Becket et des légats 

1168
Alexandre III nomme médiateurs l'archevêque Hugues de Reims et l'évêque de Soissons. Echec

7 avril Louis VII et Henri II se rencontrent à Pacy-sur-Eure

1168
Alexandre III prive Thomas Becket de ses pouvoirs de légat pour l'Angleterre

1169
6-7 janvier entrevue de Louis VII et Henri II à Montmirail
7 février rencontre de Louis VII, Henri II et Thmas Becket à Saint Denis et Montmartre

1169
7 janvier Thomas Becket rencontre le roi d'Angleterre
13 avril Thomas Becket à Clairvaux, excommunie évêques, clercs et barons régalistes
1170
Alexandre III nomme médiateurs Rotrou de Warwick et Bernard de Nevers
1170
10 septembre Thomas Becket recouvre ses pouvoirs de légat
1er novembre Thomas quitte Sainte-Colombe de Sens
30 novembre e Wissant Thomas excommunie Gilbert Foliot et les prélats régalistes
 

1170
Thomas Becket débarque à Sandwich

29 décembre Thomas Becket est assassiné dans sa cathédrale.

1171
25 janvier Guillaume de Sens,légat pontifical, jette l'interdit sur les domaines pontificaux d'Henri II

Jeudi saint Alexandre II excommunie les assassins de Thomas Becket

 

1172
21 mai devant les légats pontificaux, Henri  se soumet à l'Église, à Avranches

27 septembre à Avranches Henri II se réconcilie définitivement avec l'Église

 
  1173
21 février canonisation de Thomas Becket
1174
12-13 juillet pénitence publique du roi Henri II sur le tombeau de Thomas Becket
 

1180
Mort de Louis Vii Philippe-Auguste roi de France

1187
Prise de Jérusalem par Saladin

118

21 janvier réconciliation d'Henri II et de Philippe-Auguste

1189
6 juillet mort d'Henri II, Richard Coeur de Lion roi d'Angleterre

1220 le corps de Thomas Becket est déposé dans un châsse, dans la chapelle axiale de la cathédrale de Cantorbéry

 

Thomas Becket traverse la Manche et va se réfugier près du roi de France (Cathédrale de Coutances)s)

Thomas Becket traverse la Manche et va se réfugier près du roi de France (Cathédrale de Coutances)s)

Interprétant des propos de Henri II ,

"Qui me délivrera de ce prêtre qui trouble le royaume" 

cinq barons vont se liguer et assassiner Thomas dans sa cathédrale le 29 décembre 1170.

 

Mosaïque XIIème, Montréale (Sicile)

 

Cathédrale de Bayeux

Cathédrale de Bayeux

Les églises cathédrales de Bayeux, Saint-Lô, Coutances honorent Thomas Becket à travers des vitraux, peintures.

La rue principale de Barfleur pote le nom rue saint Thomas ...

Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket

Avranches et Thomas Becket

En 1172 Henri II se réconcilie définitivement avec l'Eglise. Face aux Légats du Pape il s'agenouille à l'entrée de la cathédrale.
Cette cathédrale n'existe plus, la ville d'Avranches conserve des vestiges du XIIème. On peut les voir dans le square Thomas Becket.

Merci à Yohan pour les photos.

Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket
Thomas Becket

A lire

Thomas Becket par Pierre AUBE, éditions Fayard

Thomas Becket
Thomas Becket

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15