Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Côtes du Val de saire

 

  A propos  de la protection contre la mer,

des digues,

et des risques de submersion 

        2012-1610-StVRev-0527
        La digue de Saint-Vaast à Réville 
Ouest-France-2013711-020

Mes publications précédentes sur le sujet.

 

Après le 12 mars 2013

 

 http://0z.fr/x3PTR

 

 Octobre 2012 Digue Saint Vaast

 

Digue Saint-Vaast à Réville

 

  J'ai déjà eu l'occasion de m'intéresser aux digues qui rotègent l'arrière pays du littoral.

L'article paru dans OUEST-FRANCE, édition de jeudi 7 novembre m'incite à revenir sur le sujet  Je crois aujourd'hui que ce ne sera pas un grand thème de la campagne éléctorale dans les communes du Val de Saire, mais les futurs élus devraient intégrer ce thème, car la protection contre la mer pourrait bien devenir un très grand souci dans le prochain mandat, notamment pour les candidats aux communautés de communes.              

  digues-bar-100
Dans mes précédentes publications je prenais le cas des digues de Saint-Vaast et citais Leterrier et son ouvrage conscaré à Saint Vaast. Pour être complet, je donne la possibilité de lire l'intégralité du chapître consacré aux digues (un clic sur l'image pour l'agrandir). Puis je montre les pages équivalentes de l'ouvrage de Leroux, qui détaille davantage cet historique et fait référence à des documents officiels. (clic sur image pour agrandir)
       
               Leterrier-p1ap3-020
 
 Leroux-1-2-010.jpg
           
 
Leroux-3-4-010.jpg  Leroux-5&6-010
  Leroux-7-010  
       
          digues-sud-250
  Des digues ont été construites pour protéger des terres, des habitations de submersions marines. Elles sont gérées par des ASA, associations syndicales qui peuvent prélever "des taxes" et sont soumises aux mêmes règles administratives et comptables que les communes. les adhérents sont des propriétaires de terrains ou des communes. Elles assurent un entretien courant. Le cas de Barfleur est un peu différent, la municipalité ayant repris à son compte la défense contre la mer en supprimantune ASA et en votant une augmentation des taux des taxes municipales pour financer cette prise de compétence.       

Suite, à des accidents, et des intempéries telles que Xynthia des règles ont été établies, créant des obligations pour les "titulaires" des digues. Les exigences varient selon la classification. (Voir les tableaux ci-dessous.). Nous sommes déjà en présence d'une difficulté sémantique.

Quel sens fau-t-il donner à titulaire ? est-ce propriétaire,(existe-t-il des titres de propriété  ?) gestionnaire ... ?

decret classement digues barrages 11 12 07-2-ABCD
 Classedesdigues-020
 La définition des obligations, diagnostics et études de dangers ont des conséquences : les délais n'ont pas été respectés, faute de finances suffisantes. Les compagnies d'assurances n'étant pas en possession des documents, elles refusent de renouveler les contarts. D'ici la fin de l'année ou au début de la prochaine année, des présidents  d'ASA  de la Manche vont donner leur démission.
  culloup-moulin.gif

  Le financement des ASA posé, précisons que les contribuitions se font sur la base du non-bâti et sont basses par rapport aux sommes à engager. Les collectivités territoriales ont tendance à se dégager de cette compétence qui n'est pas obligatoire pour elles. L'Etat fait de même.

 Au bout du tunnel, ne subsiste plus que les communes et les communautés de communes. La compétence pourrait être inscrite parmi les compétences obligatoires des Communutés de Communes. Voilà pourquoi je dis, que les futurs candidats maires et conseillers municipaux feraient bien d'intégrer cette notion. Certes en déplaçant la compétence vers ces EPCI, l'assiette pour le calcul des cotisations va croître, mais cela ne donne pas plus de recettes si ce n'est en augmentant de manière très significative les contributions locales. 

110-vuehautour.jpg
  Au final, des choix s'imposeront, bien entendu priorité sera donnée aux zones urbanisées. Mais déjà on parle de zones de repli, que dira-t-on, que fera-t-on quand aux désordres climatiques connus aujourdhui, s'ajouteront les conséquences du réchauffement climatique, si montée des eaux il y a, ce n'est pas dans cinquante ans qu'il faudra prendre les mesures qui s'imposent. Je ne veux pas donner raison aux intégristes de loi littorale - elle demeure une mauvaise loi-, mais certains permis de construire n'auraient-ils pas été donnés à la légère. Des maires actuellement protestent car les documents d'urbanisme sont bloqués, auront-ils les moyens d'assurer la protection des habitations qu'ils accepteraient ?       
 
morsalines-300
 
  Voilà mes premières remarques sur le sujet, revenez ici, j'aurai très vite je pense d'autres thèmes de réflexion à soumettre. 
ptsaire-jonv-170
 
 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog