Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #Patrimoine

Les traversées d’Halloween


Samedi la jeunesse va fêter Halloween (peut-être) : fête célébrée depuis de nombreuses années aux Etats-Unis, Grande Bretagne, les Pays Scandinaves.  Des enfants parcourent les rues et vont frapper aux portes avec l’espoir de recevoir quelques friandises, comme le faisaient leurs parents pour Mardi-Gras.

La frayeur fait sans doute partie des sensations recherchées par les plus jeunes, les documentalistes pourraient je crois l’attester. Mais ce n’est pas là mon propos.

J’aimerais seulement que les quinquagénaires se souviennent et mêmes les plus jeunes. Les deux garçons qui figurent sur la photo doivent avoir aujourd’hui une quarantaine d’années. Ce qui signifie qu’il y a une trentaine d’années, ils fêtaient eux aussi Halloween à leur manière, sans connaître ce nom et en ignorant cette tradition qui se développait outre-Manche, avec la forme qu’on lui connaît.

Point de citrouille mais une betterave qu’on disposait à l’extérieur. Ce geste n’était pas très répandu mais il témoigne d’une pratique certainement très ancienne dans le Val de Saire et dans le Cotentin. Les photos ci-jointes datent des années 78-80

null

 

nullDepuis 2002 la fête halloween a atteint son point culminant puis le ballon s’est dégonflé.

 

Des nouvelles de la tradition dans le Val de Saire.

J’ai appris que le phare de Gatteville était un endroit où elle se manifestait par la mise en place de bougies. (bonjour le vent)

Dans les années 1965/1975, à Brillevast, sur les fenêtres, les enfants disposaient des pommes de terre creusées dans lesquelles ils plaçaient une bougie.

 

Quelle est l’origine de cette tradition ? (Celte ?)

Dans d’autres régions de France, existait-il (existe-t-il encore) une tradition similaire ?
(Adaptation d'un article que j'avais proposé à la publication à La Presse de la Manche, il y a quelques années.)


C'est amusant de voir ton article car je racontais hier soir à mon petit fils que je creusais des betteraves pour mettre une bougie et avec mes amis nous les mettions sur la route du village à Jonville (Jonville, commune de Réville). Commentaire de Mamiso qui parle des anées 1947/1950 à propos d'un article paru sur Orange.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Découverte

Palmier


Dans beaucoup de jardins du Val de Saire les grandes silhouettes des palmiers se distinguent parmi les autres arbres dont les mimosas. Je souhaite vous entretenir du palmier, de cette espèce très répandue dans le Cotentin.

J'avoue préférer ces arbres quand ils ne sont pas trop grands donc pas dénudés.





 


Traechicarpus   fortunei       

appelé aussi  chamaerops excelsa 

      

Ce palmier peut atteindre 8 à 10 mètres de hauteur.

Il est originaire d'Asie importé de CHINE en 1844.

Rustique dans le Midi et l'Ouest de la France il est cultivé en plein air.

De croissance lente il peut supporter des températures jusqu'à -18° C 

Appelé aussi palmier CHANVRE,

On l'utilise en Chine pour tisser des nattes et fabriquer des cordages. 
          

null
Ce palmier produit des graines et de jeunes pousses lèvent au pied de l'arbre mère mais aussi emportées par le vent ou autre vecteur; il est possible  de trouver des plants disséminés dans tout le jardin.

je viens d'en répérer dans un ruisseau de la commune

 
   

 

 Les tourterelles l'apprécient pour y nidifier

 

null

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Le Vicel-La Pernelle

Le Vicel : Le Moulin d'Esseulles, dernier moulin activité sur la Saire

Le moulin du Vicel est le seul qui reste en activité sur la Saire. La famille Roupsard forme une famille de meuniers depuis 1912. Arnaud et Xavier font vivre les deux derniers moulins du Cotentin ( le Vicel présenté ici et le second au Ham).

 

 

 

 

L'énergie fournie par la roue représente 40% des besoins de l'entreprise

Les producteurs de blé du Cotentin et du Bessin se sont engagés dans la production de blé de qualité. Cette démarche est accompagnée par le Parc Naturel et régional des Marais du Bessin et du Cotentin.

Le résultat donne des pains de tradition régionale fabriqués par les artisans boulangers sous l'appellation "Moissons du Cotentin".

 

 
   

 

Autrefois la principale utilité des moulins était de trasformer la production agricole et spécialement celle de céréales, destinée à la consommation vivrière locale.

Aujourd'hui le moulin d'Esseulles (des seulles) traite essentiellement du blé, mais aussi du seigle, du sarrasin et de l'épeautre, céréales issues de l'agriculture régionale dont une part non négligeable provient de l’agriculture biologique.

 

 

 
   

La Saire a connu jusqu'à 52 moulins et 3 filatures, le plein essor s'établissant vers la fin du XVIII et le XIX siècles. Gonneville, Le Vast et Valcanville firent du Val de Saire un important pôle industriel avec mille emplois liés à ces trois usines. En 1820 on dénombrait 620 emplois aux filatures du Vast, qui furent fermées et détruites en 1888-1890.

 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #activités


Teurthéville-Bocage  : activités, facteur de piano
Ariel Mamane


Le savoir-faire se trouve partout, à titre d'exemple, un flash sur une activité inattendue, en plein monde rural. 

 

 
 

La spécialité elle s'affirme, comme sur ce piano Pleyel (début vingtième), dit piano Chopin, et elle consiste en des calculs de conception pour poser une mécanique neuve, moderne Renner, le but recherché étant d'obtenir des sonorités d'époque en répondant à des exigences pianistiques modernes.

 

 

Vous avez bien vu, l'activité de restauration de piano se pratique à Teurthéville.  les activités sont telles qu'elles mènent à l'organisation de stages fréquentés par des Japonais, Allemands ... Il faut y ajouter location de pianos, intervention pour les concerts. "La campagne" pleine de richesses et de savoir faire

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Patrimoine

Echaudés

Je vous ai présenté des échaudés fabriqués en Normandie
Si j'en juge d'après les statistiques, ces articles intéressent un certain nombre d'entre vous. Pour ma part je continue les recherches sur cette patisserie.
Au cours d'une escapade, de passage dans l'Aveyron où il existe une tradition de l'échaudé volà ce que j'ai pu acheter sur une aire d'autoroute.



retrouver l'article

Ci-dessous une recette que j'ai copiée dans un forum. Je n'ai pas pu répondre, si l'auteur arrivait à passer par ici, c'est avec plaisir que j'échangerais des informations.

Cette recette ne doit pas aboutir à la forme des échaudés photographiés.






bonjour,
je vous propose une recette très basique et ancienne des échaudés Aveyronnais tels qu'ils ont toujours été faits dans la famille (Aveyronnaise of course!!)
1 kg de farine type 55
40 g de graines d'anis
1 oeuf
10 g de sel
10 g de sucre
1/2 l d'eau

melangez la farine, le sel, le sucre et l'anis à sec puis incorporer l'oeuf et l'eau.
Obtenir une pâte à pain assez sèche en malaxant à la cuillere puis à la main (c'est dur mais çà le mérite!!!) (elle ne doit pas coller aux doigts mais rester un peu humide).
Laisser la pate reposer environ 1/2 heure pendant que vous mettez une grande quantité d'eau salée à bouillir (Comme pour les pates).
Etalez la pâte sur 6 à 8 mm d'épaisseur, découper des cercles de 10 cm de diamètre environ et les replier en triangle.
Si les bords ne collent pas utilser de l'eau sucrée.
Plonger les triangles dans l'eau bouillante et attendre qu'ils remontent. Lors de la plongée vérifier qu'ils ne collent pas au fond du récipiend.
Après la remontée, égouter rapidement et disposer sur une plaque de four sur du papier sulfurisé.
Cuire Th.7 environ 1/2 heure. Les biscuits doivent être bien dorés.
Plus vous les laissez au four plus ils s'aèrent mais la cuisson idéale reste un peu épaisse.
Vous pouvez les consommer frais mais froids (c'est le meilleur!), sachez aussi que ces biscuits étaient appréciés parcequ'ils
pouvaient se consommer complètements secs. Dans ce cas attention aux dents!!! Cassez les biscuits au marteau ou au casse noix avant de les consommer en les laissant longtemps en bouche avant de mâcher!
Bon appetit avec un dessert ou un 4 heures simple, savoureux et sans (trop de) calories

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #activités
Fermanville : ferme d'escargots


Voilà plus d'un an que ce véhicule sur le marché de Saint Pierre Eglise me faisait entendre une petite voix, "viens visiter la ferme d'élevage à Fermanville".
Depuis samedi c'est chose faite.
Sur les hauteurs des landes de Fermanville six cent mille escargots vous contemplent.
Impressionnant.
Petit gris (le local), Gros gris (origine Afrique du Nord n'ont plus de secrets pour Jean-jacques et Florence.
Visite commentée avec humour, et circuit pédagogique.
A la sortie, présentation des produits fabriqués à partir des produits de l'élevage.


Dernière nouvelle : le Bourgogne s'acclimate à la douceur du climat du Val de Saire.



   
 Des oeufs  
nullUn gros gris blessé refait sa coquille.
 
clic pour agrandir et lire

Voir les commentaires

Publié le par Ph L


null

Tout le territoire français « métropolitain » est dans le même fuseau horaire.

GMT : Greenwich Meridian Time

Heure GMT,         l'ancienne,  la vûulle,    la toute vûulle
heure solaire

Heure GMT+1,    la nouvelle,          heure légale,       heure d'hiver

Heure GMT+2,    heure d'été,         heure Giscard

 

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Pêche et ostréiculture
Sur les quais de Barfleur et Saint-Vaast-la-Hougue

Septembre, octobre il fait encore beau pour arpenter les quais, en curieux ou à la recherche de quelques spécialités.


   Que ce soient les grages ou le chalut, le retour à quai reste synonyme de réparations.

 
    Parmi les produits qu'il est possible de se procurer, les pétoncles (ou olivettes), les coquilles saint Jacques, pour ne parler que des coquillages.
Dans les dragues quelquefois aussi des huîtres (il ne faut pas oublier que c'était la façon de les pêcher avant l'élevage), des huîtres dites pied de cheval en raison de leur forme. Ci-contre elle est de la taille d'une belle saint jacques.

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Agriculture
Elevage : lait

Le 5 septembre je vous présentais l'élevage laitier, comme "autrefois", la version d'aujourd'hui
 
   
La rentrée du champ vers l'étable et la salle de traite.
"Qui c'est celui-là, avec son gros oeil ?"
   
 
   
Dans la salle de traite

 
   Le contrôle laitier
Chaque vache est contrôlée individuellement : dans une éprouvette, un prélèvement est effectué proportionellement à la quantité fournie.
L'opération est effectuée sur la traite d'un soir et du lendemain matin.
Vérification de la quantité, de la matière grasse, des cellules tout ce qui définit la qualité du lait d'un point de vue économique et sanitaire.
 

nullAprès la traite, le repas du soir.

nullDes vaches normandes à l'herbe

Voir les commentaires

Publié le par Ph L
Publié dans : #Agriculture
Maïs (2) : ensilage
je reviens sur la récolte du maïs, avec la pratique de l'ensilage.

Après la coupe, le maïs broyé est entassé de façon à constituer une sorte de tronc de pyramide. le végétal est compacté par des passages successifs d'un tracteur.

   



En final une bâche recouvrira l'ensemble en attendant la distribution aux animaux.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog