Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #normandie tag

8 mai 1945 8 mai 2020

Publié le par Ph L

8 mai 1945  8 mai 2020

8 mai 1945  8 mai 2020

La commémoration de la capitulation de l'Allemagne nazie le 8 mai 1945 prend des allures très particulières cette année.

Un hommage à toutes les victimes.

8 mai 1945  8 mai 2020
Roger Groult 15/07/1909 17/06/1940 Bombardement Querqueville
Bon Lucien Lamache 25/09/1898 19/06/1940

Rennes

Emile Valo     Déportation

Victimes civiles

Lucien Guilbert
Jeanne Legrand 

et leurs enfants

Jean
Madeleine
Marie-Louise
Geneviève

Les nombreuses victimes de la guerre 1914-1918. 

8 mai 1945  8 mai 2020
Citation de Victor HUGO

Citation de Victor HUGO

Voir les commentaires

Confinement 20km, confinement 50km

Publié le par Ph L

Confinement 20km, confinement 50km

Confinement 20km, confinement 50km
Cherbourg La cité de la mer
La Hague

Port Racine
le Nez de Jobourg
les dunes de Biville
La Maison de Jacques Prévert

Carteret Les plages
le port
Portbail les plages
le baptistère
Bricquebec le château et son donjon
La Baie des Veys  
Sainte Marie du Mont  
Utah Beach les plages du Débarquement
Les Pieux  
Siouville le spot de surf et sport nautique
Gréville La maison de Jean-François Millet
le Grévillais spécialité aux pommes
les falaises
Tonneville Ludiver
Carentan Le parc régional des marais du Cotentin et du Bessin
Saint Sauveur le Vicomte Château
Musée Barbey d'Aurevilly
Lessay  

 

Confinement 20km, confinement 50km
Bricquebec
Bricquebec

Bricquebec

Utah Beach
Utah Beach
Utah Beach
Utah Beach

Utah Beach

Voir les commentaires

Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy

Publié le par Ph L

Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy

Repéré dans la page Facebook "Saint Pierre Eglise, Hier et Aujourd'hui". Merci à Yann Perrotte pour cette découverte

« Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France » 

ici une carte dressée lors de la tournée du marquis de Paulmy en 1754, où l'on voit en haut à gauche une gravure représentant le château de Saint-Pierre et le manoir qui le précéda

Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy

Cette carte comme les cartes anciennes est illustrée et permet ainsi de connaître des représentations d'édifices à une époque donnée.

Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy
Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy

Le dessin ci-dessous m'interpelle, je 'ai pas entendu parler d'un pavillon chinois dans le secteur de Lestre. Englesqueville est une ancienne commune (paroisse) qui se situe sur le territoire de la commune actuelle de Lestre. le dessin voisin du château de Courcy près de Fontenay laisse à penser qu'il s'agit de Englesqueville-Lestre et non de Anglesqueville commune de la Seine-Maritime.

Si vous avez des informations je serai ravi de les noter, par avance merci.

Carte de 1754, tournée militaire de M de Paulmy

Voir les commentaires

Le portrait de quelques frangines bien normandes

Publié le par Ph L

Le portrait de quelques frangines bien normandes

Le portrait de quelques frangines bien normandes

 

 

Après les cousines venues de Jersey, les frangines bien Normandes.

 

 

 

Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes

La race normande, ses couleurs, ses cornes et ses lunettes ...

~~Robe " Caille" : fond blanc parsemé de taches de couleur

Robe " Blonde" : une grande tache couvre presque tout le corps de la vache, de couleur blonde. Le ventre (sous la vache) reste blanc. •

Robe " Bringée" : une grande tache couvre presque tout le corps de la vache, de couleur bringée. Le ventre (sous la vache) reste blanc.

Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes
Le portrait de quelques frangines bien normandes

Voir les commentaires

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Publié le par Ph L

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Je viens de retrouver le brouillon d'un article destiné à la Presse de la Manche, datant vraisemblablement de 1985. Je ne me souviens plus s'il a été publié.

Je le reprends ici dans son intégralité. Il s'agit de présenter un livre d'où la préface de René Lepelley. 

Aujourd'hui à partir des exemples pris j'attends vos réactions et propositions

Cet ouvrage présente les divers noms utilisés dans cette région pour désigner les multiples espèces marines que l’on y rencontre. Chaque terme est localisé et son origine est expliquée. Le collectage de ces termes et les dessins ont été réalisés par des étudiants de l’Université inter-âges de Basse-Normandie (antennes de Cherbourg et de Granville). L’intérêt de l’ouvrage réside surtout dans la multiplicité des appellations utilisées, et dans le fait qu’un même nom peut ne pas représenter partout la même espèce. Ainsi une coquille Saint-Jacques sera appelée gofiche  à Granville et goufique ou goufigue  dans la Hague, mais dans le Val-de-Saire, elle portera le nom de cilieux sans que, pour autant, le mot gofiche y soit inconnu. Il désigne alors, non plus un mollusque bivalve, mais un gastéropode : l’ormeau. Dans le domaine des poissons, qu’est-ce qu’une biche, un ha, un caban, une gode, un vra, un touin ? Et, parmi les oiseaux, un grison n’est pas encore une mauve. Cet ouvrage permettra au pêcheur amateur et au touriste, comme au linguiste, amateur ou spécialiste, de répondre à ces questions et à bien d’autres

René Lepelley.

Gofique, goufique

Gofique, goufique

 

Le centre de publications de l'Université de Caen et les éditions Charles Corlet présentent un ouvrage particulièrement intéressant qui s'intitule "Vocabulaire des côtes du département de la Manche"

Cet ouvrage de 170 pages représente un énorme travail e collectage sur tout ce qui a trait à la mer : coquillages, poissons, oiseaux, algues. cette recherche a été effectuée par des membres de l'Université du 3è âge de Basse-Normandie dans les antennes de Cherbourg et Granville.

De très nombreuses illustrations sous forme de planches accompagnent le texte, elles ont été réalisées par Charles Fontanel, Paulette Herbert, Lucienne Lecourtois, Thérèse Orange.

Francis Bénard professeur de biologie à l'Université de Caen a assuré son concours au collectage.

René Lepelley professeur de linguistique, directeur du centre d'études normandes à l'Université de Caen a pour sa part procédé aux recherches étymologiques, assuré la présentation, la mise en page et la rédaction.

la grande qualité de cet ouvrage est d'inventorié huit cents dénominations locales de plus de deux cents espèces marines.

Pour chaque sujet étudié il est proposé le nom français et les différents noms locaux avec une tentative d'explication, quand c'est possible, sur les origines. Quelques fois l'étymologie ne fait pas de doute, d'autrefois il s'agit d'hypothèses. des termes comme "PITU" (région de Barfleur) pour désigner un ver, l'arénicole, sont restés sans explication.

L'ensemble doit être considéré comme une mise en évidence de la richesse des parlers locaux (souvent plus expressifs que le français lui même). Il ressort que les noms ont souvent été donnés par comparaison à des "objets", des "sujets" connus. Les images sont souvent très fortes, on pourrait résumer par "dis-moi où tu regardes et je te dirai de quelle région tu es originaire". 

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Dessus ou dessous

Calicôco (forme en spirale de la coquille du buccin). On a retenu l'aspect extérieur

U-de-brebis (= œil de brebis) allusion à la forme de l'aspect de la patelle dans sa coquille.

Cillleux, dérivé de cil,le bord de la coquille est garni de petites tentacules sensoriels qui évoquent des cils. C'est donc le fait d'observation de la coquille saint-Jacques dans son élément.

Ranbavoux ici on abandonne la forme pour faire allusion au mucus que secrète ce coquillage.

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Un sujet est désigné par plusieurs noms:

Pieuvre, poulpe, havetauque, minâ, minard, pûvre, satrouille, satroule. Le nom officiel français a été introduit par Victor Hugo dans "les travailleurs de la mer". Il a utilisé un mot du vocabulaire de Guernesey. ce terme a remplacé dans le dictionnaire poulpe.

Mançot, manche à couteau, à couté, manche dde couteau, de couté, manchot, manchotte désignent le couteau.

On peut remarquer que les termes régionaux sont plus évocateurs que le Français.

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Un nom désigne plusieurs sujets.

Nous sommes dans la situation la plus délicate, source de querelles de clocher, chacun pensant avoir raison alors que le voisin a tort.

Une gofiche et ses diverses formes (cofiche, cottefiche, gofiche, godefiche, goufique, goufigue) dans le nord de la Manche est un ormeau. dans la baie du Mont Saint-Michel, à Granville, à Agon cofiche ou gofiche désigne une coquille saint Jacques. C'est là un exemple typique.

il faudrait aussi se méfier du mot van (il rappelle le van utilisé pour séparer le grain de blé ou de sarrazin des autres produits du battage). Il a donné vanne, vanneau et désigne une coquille saint Jacques, un(e) mactre glauque, une palourde, un peigne operculé. 

Vocabulaire des côtes du département de la Manche
Vocabulaire des côtes du département de la Manche
Comment appelez-vous ce poisson ?

Comment appelez-vous ce poisson ?

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Du masculin au féminin

Pour désigner les sujets, on retient ce qui frappe, parmi les animaux qui sautent, la chèvre, la chevrette d'où crevette et si on met au masculin on obtient bouc d'où le bouquet, l'image se maintient avec sauticot.

Vocabulaire des côtes du département de la Manche

Du patois

Il n'est pas facile de dire que tous les termes sont du patois, mais pour certains cela ne fait pas de doute:

curé devient tchuré (poisson) et congre se transforme en angulle. Nous sommes là en présence de français régional, sous forme patoise, dans le domaine culturel, traditionnel, linguistique.

Des jeux de mots

Il est intéressant de suivre des évolutions de noms : vieile puis vieillotte ensuite demoiselle puis MQuels autres noms pour le bar ?adeleine. Il ne faut pas en conclure que toutes les madeleine sont vieilles et sont restées demoiselles. Il y a cependant des rapprochements étranges (en dehors de toutes statistiques).

Quels autres noms pour le bar ?

Quels autres noms pour le bar ?

Voir les commentaires

Escapade dans le Cotentin

Publié le par Ph L

Escapade dans le Cotentin

Aujourd'hui sur les traces des ducs-rois d'Angleterre

Escapade dans le Cotentin

Point de départ des escapades confinées Barfleur.

Guillaume duc de Normandie, futur roi d'Angleterre est-il passé à Barfleur, je n'en ai pas de preuves, mais il est très probable que son bateau La Mora qui l'a conduit vers Hastings ait été construit dans le Cotentin. Etienne un Barfleur pilotait le Conquérant.

 

Henri 1er de Beauclerc lui est venu à Barfleur et un 25 novembre 1120 impatient de rejoindre son royaume il part précipitamment suivi par un autre bateau la "Blanche Nef" qui fera naufrage entre Barfleur et Gatteville, sur Quillebeuf. Les enfants de Henri et de nombreux jeunes de la cour périront. La succession sera difficile.

 

A Barfleur on ne peut pas manquer la rue Saint Thomas Becket, la rue principale.

Henri II, roi d'Angleterre et duc de Normandie avait pour collaborateur Thomas Becket. La discorde finit par s'établir entre ces deux personnages. Henri commanditera même son assassinat qui aura lieu dans la cathédrale de Canterbury.

Thomas Becket a souvent fréquenté le royaume deFrance et le duché de Normandie. Son culte en Normandie s'est vite développé. A part le nom de la rue saint Thomas, Barfleur n'a plus d'évocations de Thomas. Il faut aller  chercher du côté de Saint-Lô, Coutances et Bayeux et déchiffrer les vitraux et peintures.

 

Escapade dans le Cotentin

De retour de croisade (et de prisonnier) Richard Cœur de Lion embarquera à Barfleur pour aller reprendre son trône à son frère Jean sans Terre un autre adepte des traversées depuis Barfleur.

en haut à droite rubrique rechercher "Thomas Becket", "Blanche nef", "Barfleur"

Voir les commentaires

Peinture du XIXème

Publié le par Ph L

Peinture du XIXème, saint Louis

Peinture du XIXème

Ce tableau du XIXème siècle a été offert à la paroisse de Valcanville par le Comte Le Marois. Il proviendrait des collections de la duchesse du Berry sans qu'il existe une preuve formelle. L'artiste n'est pas connu.

Que représente ce tableau ?

Deux thèses s'opposent

1 - Le roi LOUIS IX, saint Louis rend visite aux malades.

2 - La mort du Roi avec à son chevet Philippe à qui il confie le royaume de France.

J'avoue que j'avais tendance à me rallier à la seconde version. Mais la découverte récente d'un détail me ferait revenir à la première.

 

Avez-vous des idées ?

Je reviendrai sur la datation de ce tableau

 

Saint Louis, Louis IX (1214 - 1270) règne de 1226 à 1270. Sacré roi à l'âge de 12 ans, sa mère Blanche de Castille assure la régence. Il est mort en Tunisie alors qu'il participait à la huitième croisade. Mourant il a effectivement convié son fils le futur Philippe le Hardi à son chevet pour l'instruire  de ses obligations de roi.

Son grand-père Philippe Auguste (1165 - 1223)

Un petit fils : Philippe Le Bel (1268 - 1314)

Peinture du XIXème

 

Représentation de Saint-Louis par Alfred Mouchel sur le porche de l'entrée du manoir de Thybosville.

Saint Louis a effectué plusieurs visites en Normandie

Voir les commentaires

Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps

Publié le par Ph L

Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps

Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps

 

 

Un autre type d'échaliers vus à Clitourps. A noter, à gauche un échalier traditionnel et plus ancien que celui de droite qui à mon avis est venu remplacer une ancienne barrière double.

Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps
Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps
Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps
Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps
Les échaliers du Cotentin, vu à Clitourps

Voir aussi la publication d'hier.

Voir les commentaires

Les échaliers du Cotentin

Publié le par Ph L

Les échaliers du Cotentin

Vu à Brillevast

Vu à Brillevast

"Le littre 1880

Nom donné, dans le département de la Manche, aux barrières par lesquelles les pièces de terre sont closes" 

Cherchant l'affichage en vue des prochaines élections municipales j'ai fait chou blanc plusieurs fois mais j'ai découvert deux cimetières dont l'entrée est marquée par des échaliers (de échelle) ou bien écamets dans la région de Montebourg.

Voici ceux de Brillevast

Les échaliers du Cotentin
Vu à Brillevast
Vu à Brillevast
Vu à Brillevast
Vu à Brillevast

Vu à Brillevast

Voir les commentaires

Du cidre avec un ancien pressoir

Publié le par Ph L

Du cidre avec un ancien pressoir

Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir

Je me suis déplacé dans la région du parc des marais du Bessin et du Cotentin pour voir fonctionner un type de pressoir que j'ai appelé "pressoir à lie). type de pressoir entre le ponceux (XVIIIème) et le pressoir à vis centrale et clavettes (début XXème).

Les différentes étapes puis une note sur les unités de mesure.

Du cidre avec un ancien pressoir

Première étape, le broyage des pommes 
Broyeur classique de type "Simon" entraîné par un moteur électrique.

Du cidre avec un ancien pressoir

Les pommes broyées sont disposées sur la maie, l'émai ou encore table. Ces pommes broyées forment des lits d'une douzaine de centimètres de hauteur.

Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir

Les différents lits de pommes sont séparés par des couches de roseaux croisées. Cela assure la stabilité du montage quand on va presser.

remarque : dans le val de Saire on utilise du glui (paille). le roseau peut être réutilisé, le glui non.

Du cidre avec un ancien pressoir

Le marc en général est formé d'une douzaine de lits, ici huit car c'était la dernière pilaison (reste de pommes)

Du cidre avec un ancien pressoir

Très vite du jus s'écoule par lé béot ou bérot.

Du cidre avec un ancien pressoir

Les lits de pommes broyées sont disposés sur la maie (7). un cadre (6) guide pour la mise en place des lits.

Le rouet (1) tourne sur une vis centrale (5) et dans sa descente entraîne le mouton (4).

le rouet (1) est entraîné par une lie (2) reliée au cabestan (3).Avec une barre ont fait tourner le cabestan autour duquel s'enroule la lie et fait donc tourner le rouet.

Du cidre avec un ancien pressoir

Le marc posé sur la maie, il faut l'habiller, d'abord des planches puis les ablocks (10) sur lesquels on fait descendre le mouton.

Du cidre avec un ancien pressoir

Il faut ensuite presser. En tournant le cabestan la lie s'enroule et entraîne le rouet qui descent le long de la vis centrale accompagnant le mouton.

Du cidre avec un ancien pressoir

Pour faire pivoter le cabestan on dispose de deux barres une courte et une longue.

Merci à Nono (et madame), Alain et Isabelle pour leur accueil

Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir
Du cidre avec un ancien pressoir

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>