Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Val de Saire vu par Ph L

Le Val de Saire vu par Ph L

Découverte du Val de saire (Manche), photos,actualité, évènements, communes, activités. Partagez avec moi le plaisir de decouvrir et apprécier ce coin de la MANCHE nord-est.

Publié le par Ph L
Publié dans : #communes-Collectivités

Limites des communes de Barfleur Valcanville Montfarville

Pourquoi le géomètre-délimitateur a-t-il cité Barfleur parmi les communes limitrophes de Valcanville ?

Mgr Rousseau, le premier évêque de Coutances et Avranches après la signature du Concordat, nomma M. Hébert, qui était vicaire de Barfleur avant la révolution, succursaire de Barfleur et de . Montfarville. Comme les deux paroisses n’en faisaient pour ainsi dire qu’une.seule, les Montfarvillais prétendant qu’ils n’avaient pas un homme capable d’administrer leur commune, demandèrent et obtinrent – ils ne tardèrent pas à le regretter – que Montfarville fût réunie à Barfleur au point de vue administratif. La fusion des deux communes en une seule fut ordonnée par décret impérial daté du quartier général du Pont de Brique, près de Boulogne, le 7 Fructidor an XII (25 août 1804) Montfarville n’était plus qu’un hameau de Barfleur.

Et voilà pourquoi en 1827, lors de la confection du cadastre Barfleur était limitrophe de Valcanville. Il le sera jusqu’au 4 décembre 1831, date à laquelle Barfleur et Montfarville seront séparés ; Montfarville retrouvera alors son nom et son autonomie par ordonnance du roi Louis-Philippe. Depuis 1831 nous avons comme voisins non plus les Barfleurais, mais les Montfarvillais.

Charles Lepeley, Valcanville 1957, Editions Notre-Dame

 Limites-barfmontfvalc.jpg

 Je prends prétexte de ce fait historique pour rappeler que la loi sur la réforme des collectivités territoriales qui redéfinit le Conseil Général, le Conseil Régional, le regroupement des communautés de communes, envisage la création de communes nouvelles.

Je prétends qu'il aurait préférable de poser en premier la constitution de ces communes nouvelles pour définir quelles compétences elles allaient garder pour ensuite poser la question de la pertinence territoriale des communautés de communes qui auront qu'on le veuille ou non le rôle des services au public : eau, assainissement, écoles, transport de proximité, services à l'enfance et à la jeunesse, urbanisme puisque l'Etat se désengage ...

 Alors je livre une carte, de constitution possible de ces communes nouvelles dans le Val de Saire (plutôt, canton de Quettehou élargit). Je précise tout de suite qu'il ne s'agit pas d'une proposition mais un instant de réflexion que je soumets pour avis. Je sais que pour l'instant le statu quo reste privilégié, mais combien de temps sera-t-il possible de maintenir une telle situation. Le sujet délicat, j'en conviens, suscite assez vite de l'agressivité.

 communesnouvelles-057.jpg

Je précise aussi que j'ai envisagé d'autres solutions.

Commenter cet article

Michel Mauger 09/03/2011 22:20



Finalement, avec ton expérience d'élu, et ta "liberté" depuis 3 ans, je trouve que ta contribution est précieuse. Continue à bousculer les petits élus que nous sommes. Mais comment savoir si tous
les élus du canton vont sur ton blog ?



Michel Mauger 09/03/2011 22:13



Il a osé !!!


Je ne peux laisser ta proposition sans réagir Philippe ! Oui tu as 100 fois raison nous devrions nous préoccuper en ce moment de rapprocher les communes entre elles selon les bassins naturels de
vie.


Moi je suis OK avec le fait que Barfleur se rapproche de son voisinage en créant une "commune nouvelle", nous avons des projets à développer ensemble, l'étude sur notre PLU à 3, entre
Montfarville, Gatteville et Barfleur, qui a lieu en ce moment le montre amplement.


Tu es resté sur ces 3 communes, je me demande aussi si notre bassin de vie, voire la zone de chalandise (celle là c'est sûr) ne va pas jusqu'à Tocqueville, Gouberville, Ste Geneviève, voire
Anneville et Valcanville !   :-))


Qu'en penses tu mon cher Philippe ? Pour ma part, ayant quelques racines valcanvillaises, j'adorerais ce scénario...   Si cela devait se faire, et si je joue encore un rôle municipal,
je promets de rebaptiser la Rue du Vast en Rue de Valcanville !



Ph L 09/03/2011 22:28



J'ai envisagé la solution dont tu parles mais avec un gros inconvénient Valcanville comme d'autres deviennent alors communes littorales avec les difficultés que l'on sait en matière d'urbanisme.
S'il fallait aller vers de grands regroupements je m'interroge sur la place de Réville vers le sud ou vers le nord ?


A propos de rue du Vast je ne comprends pas comment des maires et adjoints avec leurs origines ont pu valider cet état de fait !!! Ceci étant dit j'aime beaucoup le Vast et chaque fois que je le
peux je mets en valeur.



Articles récents

Hébergé par Overblog