Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Halloween, aller - retour

Publié le par Ph L

Les traversées d’Halloween


Samedi la jeunesse va fêter Halloween (peut-être) : fête célébrée depuis de nombreuses années aux Etats-Unis, Grande Bretagne, les Pays Scandinaves.  Des enfants parcourent les rues et vont frapper aux portes avec l’espoir de recevoir quelques friandises, comme le faisaient leurs parents pour Mardi-Gras.

La frayeur fait sans doute partie des sensations recherchées par les plus jeunes, les documentalistes pourraient je crois l’attester. Mais ce n’est pas là mon propos.

J’aimerais seulement que les quinquagénaires se souviennent et mêmes les plus jeunes. Les deux garçons qui figurent sur la photo doivent avoir aujourd’hui une quarantaine d’années. Ce qui signifie qu’il y a une trentaine d’années, ils fêtaient eux aussi Halloween à leur manière, sans connaître ce nom et en ignorant cette tradition qui se développait outre-Manche, avec la forme qu’on lui connaît.

Point de citrouille mais une betterave qu’on disposait à l’extérieur. Ce geste n’était pas très répandu mais il témoigne d’une pratique certainement très ancienne dans le Val de Saire et dans le Cotentin. Les photos ci-jointes datent des années 78-80

null

 

nullDepuis 2002 la fête halloween a atteint son point culminant puis le ballon s’est dégonflé.

 

Des nouvelles de la tradition dans le Val de Saire.

J’ai appris que le phare de Gatteville était un endroit où elle se manifestait par la mise en place de bougies. (bonjour le vent)

Dans les années 1965/1975, à Brillevast, sur les fenêtres, les enfants disposaient des pommes de terre creusées dans lesquelles ils plaçaient une bougie.

 

Quelle est l’origine de cette tradition ? (Celte ?)

Dans d’autres régions de France, existait-il (existe-t-il encore) une tradition similaire ?
(Adaptation d'un article que j'avais proposé à la publication à La Presse de la Manche, il y a quelques années.)


C'est amusant de voir ton article car je racontais hier soir à mon petit fils que je creusais des betteraves pour mettre une bougie et avec mes amis nous les mettions sur la route du village à Jonville (Jonville, commune de Réville). Commentaire de Mamiso qui parle des anées 1947/1950 à propos d'un article paru sur Orange.

Commenter cet article

Florentin 31/10/2009 18:56


Interessant, ton papier. Ce qui démontre que les choses sont plus complexes qu'il n'y paraît et que des coutumes, apparemment éloignées les unes des autres, peuvent se ressembler,
avec ou non une origine commune. Ce serait intéressant de creuser cette affaire. Mais, bon, demain on aura déjà oublié. Passe un bon dimanche.