Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bourdelot, le bourbelot, la bourde, le bourdélot

Publié le par Ph L

Le bourdelot

Le bourdelot est une spécialité normande et des îles anglo-normandes.

Pomme ou poire enveloppée d'une pâte à pain ou feuilletée cuite au four.

Dictionnaire Normand Français (éditions Eurocibles)

Bouorde : n.f. a) Pâtisserie constituée d'une pomme ou d'une poireenveloppée depâte à pain et cuite au four. V. bouordelot, bouordin. b) pain brié de six ou douze livres.

Bouordelot : n.m. pâtisserie, pomme ou poire cuite dans de la pâte. V. bouorbelot.

Bouorbe ou Bouorbelot : n.f. Pomme ou poire cuite au four enrobée de pâte. V. bouorde, bouordelot, douilloun.

Bouordin : n.m. Pâtisserie, pomme ou poire, cuite dans de la pâte. V. bouorde, bouordelot.

Douilloun : n.m. Poire ou pomme cuite dans la pâte. V. boule

Bouole : n.f. a) Pâte renfermant des pommes ou des poires et cuite au four. V.bouolot, bouordelot. b) Bille. On dit aussi bouolette c) Sorte de crin

Vous aurez comme moi remarqué que le genre masculin ou féminin varie d'un mot à l'autre.

Dictionnaire Normand Français (Editions OREP)

Bouorde n.f; : galette aux pommes; (H) ou aux poires; (V-d-S). Cf bouordélot.

Bouordélot n.m. : pâtisserie; pomme pou poire recouverte de pâte à pain et cuite au four. (H)

Extrait de la Communication parue dans les Actes du 1er colloque de Dialectologie de Caen (mars 1973) consacré aux "Produits alimentaires à base de farine dans le Nord-Ouest du domaine Gallo-romain". Par René Lepelley, professeur honoraire de l'université.

2° La forme sphérique.

le premier terme qui vient à l'esprit quand on évoque l'idée de "sphèricité" est boule. Effectivement en français, on parle parfois d'une boule de pain. Le pain boulot est une catégorie de pain dont le nom a certainement contribué à la formation du vebe boulotter. Mais en Normandie, et plus spécialement en Haute-normandie, le type boule recouvre un signifié différent. La boule est en effet un gâteau cuit au four et renfermant une pomme. C'est bien la pomme qui donne la forme à cette pâtisserie. Les dérivés boulot, employé de chaque côté de l'embouchure de la Seine, et bouloche employé dans le pays de Bray et dans lequel on reconnaît le suffixe de brioche, désignent une pomme ou une poire enrobées de pâte et cuites au four. On peut penser que la pomme a été employée avant la poire pour la confection de ces pâtisseries, car la poire n'évoque pas la "sphéricité". Une fois le terme créé, un fruit a pu être remplacé par un autre, sans changement d'appellation.

On retrouve le même phénomène à propos de bourde et de ses dérivés. L'étymologie de cette famille de mots est douteuse. On propose parfois un bas-latin *borda qui signifierait "étourdissemùent", "conte en l'air". Nous proposons un étymon onomatopéïque, évoquant la rondeur et le lourdeur. En moyen français, le substantif féminin bourde peut signifier une tourte aux pommes. Ce sens a été conservé dans le nord et le centre de la Manche. mais plus souvent, le même terme désigne une pomme ou une poire enrobées de pâte et cuites au four (dans certaines parties de la Manche et de Guernesey). si on ajoute à celà qu'à Vire (Calvados) la bourde est un gros pain de 6 à 12 livres, on en conclura que ce type pourrait avoir subi la même évolution que boule. L'idée de "sphéricité" apparaît dans l'emploi du mot pour nommer un gros pain ou une pomme enrobée de pâte. De la notion "de pomme en pâte" on peut aisément passer à celle de "pâte ou pâtisserie aux pommes", dans laquelle l'image originelle est perdue.

D'autre part dans la Manche comme dans le Calvados, bien plus souvent que le substantif simple, on emploie les dérivés bourdin, bourdot et surtout bourdelot, pour désigner le fruit enrobé de pâte et cuit au four. Les formes des mots de cette famille sont assez diverses : par assimilation régressive, le d -peut passer à b-, ce qui donne bourbe, bourbot, et bourbelot. On enregistre les formes bordelot, bourguelot et barbelot.

 

Le bourdelot, le bourbelot, la bourde, le bourdélot

Je reviens sur cette pâtisserie pas si courante, car dans le cadre de la fête "Saveurs de pommes, saveurs d'automne" à Saint Sauveur le Vicomte j'ai pu en déguster (à la pomme) fabriqués par jean-christophe boulanger pâtissier du "terroir" à Ruffosses.

Et puis les deux poires "Catillac" de mon jardin sont mûres et demain le dessert maison sera 'bourdelots" ou comme le disait Gilbert le boulanger de Valcanville "bourbelots"

Le bourdelot, le bourbelot, la bourde, le bourdélot

Pour les déguster je suggère de les réchauffer au four, les servir tièdes..

Commentaire et photo de l'office du Jerriais sur FaceBook à propos de ma publication

 

"Des Bourdélots Nou fait d'la pâte dé pâté et nou-s-enveloppe des pommes p'lées atout des pommes douoches pûtôt, mais ofûche des suthes étout. Nou-s-en met eune dgiexaine sus un pliat auve un gouttîn dg'ieau et les tchuit au fou. Nou fait des bourdélots d'paithes étout tchiquefais. Et nou faisait l'temps pâssé des doubl'yes bourdélots qué nou-s-appelait des bourdélots jeunmieaux."

Le bourdelot, le bourbelot, la bourde, le bourdélot
Commenter cet article

philae 30/10/2014 15:48

miam j'arrive

Cricri 30/10/2014 10:22

Bonjour,
Voilà un dessert qui me fait très envie, mais je ne connais pas du tout ces poires. Nous ne prenons que des conférences ou des comices...
Merci pour la recette, on ne sait jamais. Peut être dans un magasin bio ou circuit court...
Bonne journée

PhL 30/10/2014 10:32

Bonjour Cricri, on peut utiliser tout type de fruit, cependant il est préférable d'employer une poire ou une pomme ferme qui supporte le four

dgi:0040:dgi:0050: 30/10/2014 10:01

Un désert exceptionnellement bon