Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les communes où il fait bon vivre (2/2)

Publié le par Ph L

Les communes où il fait bon vivre (2/2)

Le marché de Saint-Pierre-Église

Le marché de Saint-Pierre-Église

Classement national  et place dans la strate

Classement national et place dans la strate

 

 34837 communes
Les classements par strate nous concerne dans les moins de 500 habitants et la strate de 500 à 2.000 habitants.

Le classement 2021 est globalement favorable aux communes du Val de Saire à l'exception de sept.

Plus que le classement lui même l'important serait de comprendre et connaître sur quels points se fait l'évolution dans un sens ou dans l'autre.

Dans la publication d'hier je donne le lien vers les promoteurs de ce classement obtenu par l'examen de 183 critères. La méthodologie y est donnée

Les communes où il fait bon vivre (2/2)

Voir les commentaires

Les communes où il fait bon vivre (1/X)

Publié le par Ph L

Les communes où il fait bon vivre (1/X)

L'association des villes et villages où il fait bon vivre, publie le palmarès 2021 réalisé sur les 34.837 communes de métropole.

Aujourd'hui le palmarès des communes du Val de Saire. Bien sûr cela nécessite plus de commentaire qu'un simple classement.

A suivre dès demain ...

Les communes où il fait bon vivre (1/X)
Les communes où il fait bon vivre (1/X)

183 critères

152 provenant de l’INSEE concernant directement chaque commune,


31 provenant d’organismes publics officiels (ministère de l’Intérieur…).

La qualité de vie,
la sécurité,
les transports,
les commerces et services,
la santé,
l’éducation,
les sports et loisirs,
la solidarité

 

 

Voir les commentaires

La baguette sera-t-elle classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO

Publié le par Ph L

La baguette sera-t-elle classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO

La baguette sera-t-elle classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO

"La baguette" française proposée à l'UNESCO pour une inscription au patrimoine immatériel.

*Il faudra attendre l'année prochaine pour connaîtyre le verdict.

La baguette sera-t-elle classée au patrimoine immatériel de l'UNESCO

~~Le décret pain traditionnel Décret n° 93-1074 du 13 septembre 1993 pris pour l’application de la loi du 1er août 1905 en ce qui concerne certaines catégories de pains (Décret BALLADUR) Le Premier ministre, sur le rapport du ministre d’Etat, garde des sceaux, ministre de la justice, du ministre de l’économie et du ministre de l’agriculture et de la pêche, Vu la loi du 1er août 1905 modifiée sur les fraudes et falsifications en matière de produits ou de services, notamment son article 11, ensemble le décret du 22 janvier 1919 pris pour l’application de ladite loi; Vu le décret n° 84-1147 du 7 décembre 1984 modifié portant application de la loi du 1er août 1905 sur les fraudes et falsifications en matière de produits ou de services en ce qui concerne l’étiquetage et la présentation des denrées alimentaires; Vu le décret n° 89-674 du 18 septembre 1989 relatif aux additifs pouvant être employés dans les denrées destinées à l’alimentation humaine; le Conseil d’Etat (section des finances) entendu, décrète :

Art. 1er. – Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de : « pain maison » ou sous une dénomination équivalente les pains entièrement pétris, façonnés et cuits sur leur lieu de vente au consommateur final. Toutefois, cette dénomination peut également être utilisée lorsque le pain est vendu au consommateur final, de façon itinérante, par le professionnel qui a assuré sur le même lieu les opérations de pétrissage, de façonnage et de cuisson.

Art. 2. – Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de: « pain de tradition française », « pain traditionnel français », « pain traditionnel de France » ou sous une dénomination combinant ces termes les pains, quelle que soit leur forme, n’ayant subi aucun traitement de surgélation au cours de leur élaboration, ne contenant aucun additif et résultant de la cuisson d’une pâte qui présente les caractéristiques suivantes: Etre composée exclusivement d’un mélange de farines panifiables de blé, d’eau potable et de sel de cuisine; Etre fermentée à l’aide de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) et de levain, au sens de l’article 4 du présent décret, ou de l’un seulement de ces agents de fermentation alcoolique panaire; Eventuellement, contenir, par rapport au poids total de farine mise en oeuvre, une proportion maximale de: 2 p. 100 de farine de fèves; 0,5 p. 100 de farine de soja; 0,3 p. 100 de farine de malt de blé.

Art. 3. – Peuvent seuls être mis en vente ou vendus sous la dénomination de: « pain au levain » les pains fabriqués à partir du levain défini à l’article 4 ci-après et présentant un potentiel hydrogène (pH) maximal de 4,3 et une teneur en acide acétique endogène de la mie d’au moins 900 parties par million.

Art. 4. – Le levain est une pâte composée de farine de blé et de seigle, ou de l’un seulement de ces deux ingrédients, d’eau potable, éventuellement additionnée de sel, et soumise à une fermentation naturelle acidifiante, dont la fonction est d’assurer la levée de la pâte. Le levain renferme une micro-flore acidifiante constituée essentiellement de bactéries lactiques et de levures. Toutefois, l’addition de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) est admise dans la pâte destinée à la dernière phase du pétrissage, à la dose maximale de 0,2 p. 100 par rapport au poids de farine mise en oeuvre à ce stade. Le levain peut faire l’objet d’une déshydratation sous réserve que le levain déshydraté contienne une flore vivante de bactéries de l’ordre d’un milliard de bactéries alimentaires et d’un à dix millions de levures par gramme. Après réhydratation, et, éventuellement, addition de levure de panification (Saccharomyces cerevisiae) dans les conditions prévues à l’alinéa précédent, il doit être capable d’assurer une levée correcte du pâton. Le levain peut faire l’objet d’un ensemencement de micro-organismes autorisés par arrêté du ministre de l’agriculture et du ministre chargé de la consommation, pris après avis de la commission de technologie alimentaire créée par le décret n° 89-530 du 28 juillet 1989 portant création de la commission de technologie alimentaire.

Art. 5. – L’article 2 du décret n° 63-720 du 13 juillet 1963 relatif à la composition des farines de blé, de seigle et de méteil et le décret n° 67-584 du 18 juillet 1967 fixant la définition du pain de consommation courante pris en application de l’article 13(c) de la loi n° 66-10 du 6 janvier 1966 portant réforme des taxes sur le chiffre d’affaires et diverses dispositions d’ordre financier sont abrogés.

Art. 6. – Le ministre d’Etat, garde des sceaux, ministre de la justice, le ministre de l’économie et le ministre de l’agriculture et de la pêche sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 13 septembre 1993. Par le Premier ministre :

EDOUARD BALLADUR Le ministre de l’économie,

EDMOND ALPHANDERY Le ministre d’Etat, garde des sceaux, ministre de la justice,

PIERRE MEHAIGNERIE Le ministre de l’agriculture et de la pêche,

JEAN PUECH

 

Voir les commentaires

Des élections en perspective (2/2)

Publié le par Ph L

Des élections en perspective (2/2)

Des municipales à Montfarville et Gonneville_Le-Theil

Des élections en perspective (2/2)

Municipales Montfarville

En mars 2020 les conseils municipaux ont été renouvelés.

A Montfarville tous les candidats présents sur une même liste ont été élus et l'élection du maire Philippe Pesnelle et des adjoints Christian Leblond, Marie-Anne Rousseau et Sylvie Lapie,  a suivi sans accroc particulier.

Le maire et le 1er adjoint rencontrés en mai montraient un bel enthousiasme.

Des élections en perspective (2/2)Des élections en perspective (2/2)

Les divergences entre les deux personnes sont vite apparues et ce sont 8 conseillers qui ont démissionné.

Cette démission entraîne de fait des élections partielles pour compléter le conseil réduit désormais à 7 membres.

Le scrutin initialement prévu les 18 et 25 avril (si un second tour est nécessaire) est en raison de la situation sanitaire reporté, pour l'instant, aux 23 et 30 mai.

Des élections en perspective (2/2)

Pour ce scrutin, aujourd'hui deux listes sont déclarées via la presse.

Compte tenu des discussions que j'ai pu avoir je pense que le panachage sera faible.

Une se déclare favorable au maire  et l'autre se présente d'opposition.

L'enjeu pour les opposants c'est de faire passer la liste complète pour obtenir une majorité. . Pour les pro-maire également et/ou de donner au 1er magistrat une majorité la plus confortable possible.

Un enjeu à ne pas négliger, la participation, les polémiques pourraient détourner les électeurs du chemin des urnes.

Mon ressenti, Philippe Pesnelle retrouvera une majorité, il lui suffit de faire passer deux candidats.

Quel que soit le résultat je crains des clivages dans la population. Je maintiens ce que je souhaitais en mars 2020, une étude sociologique sur la commune pour mieux comprendre les évolutions récentes.

Et ailleurs

Des élections en perspective (2/2)

A Gonneville-Le-Theil des élections complémentaires auront lieu suite à la démission annoncée de neuf conseillers.

je ne dispose pas de suffisamment d'éléments pour envisager la situation, partie remise.

Voir les commentaires

Des élections en perspective (1/2)

Publié le par Ph L

Des élections en perspective (1/2)

régionales, départementales, municipales

Des élections en perspective (1/2)

2021 doit être une année d'élections pour les collectivités territoriales : région et département.

Initialement prévues en mars , elles ont été reportées, par vote d'une loi, en juin pour cause de crise sanitaire.

Aujourd'hui 8 avril, rien n'est encore définitif, une loi peut modifier la précédente. Partisans du maintien et partisans d'un report à l'automne présentent leurs arguments. L'évolution de la pandémie restant un mystère il va bien falloir prendre une décision. La modification des méthodes de vote n'est pas vraiment envisagée. La solution pourrait être là afin d'éviter un taux d'abstention fort et en constante augmentation.

En rédigeant ces quelques lignes j'entends que le président de l'Assemblée Nationale vient de proposer au Premier ministre de reporter le scrutin au mois d'octobre.

Je m'étonne quand même que pour des élections de représentants qui se veulent de proximité les informations concernant les candidatures soient aussi faibles

Régionales

En 2015 Hervé Morin (UDI) a succédé à Nicolas Mayer-Rossignol (PS). Parmi les élus de liste Morin, David Margueritte (LR) vice-président en charge de la formation.

Après un échec à la mairie de Cherbourg-en-Cotentin en 2020 mais élection au rang de président de la Communauté d'Agglomération du Cotentin (C.A.C), David Margueritte briguera-t-il un poste de conseiller régional et emmènera-t-il la liste Morin dans le département de la Manche.

Ce week-end socialistes et écologistes se sont mis d'accord pour présenter une liste commune, les communistes n'ont pas rejoint cette initiative..

Laurent Bonaterre favorable à la majorité présidentielle annonce son souhait de mener une liste, Blaise Mistler y figurera-t-il ?

Départementales

Des élections en perspective (1/2)

En 2015, la carte des cantons a été redessinée. Le département de la Manche a été découpé en 27 cantons contre 52 précédemment/

Dans chacun de ces cantons les électeurs élisent un binôme composé par une femme et un homme.

Jean Lepetit et Christine Lebacheley représentent le canton du Val de Saire (Quettehou+Saint Pierre Eglise). Cette dernière a annoncé qu'elle ne se représenterait pas. Fragilisé par sa défaite aux élections municipales de Saint-Vaast-la-Hougue que fera Jean Lepetit

Christine Lebacheley a annoncé qu'elle ne se représenterai pas.

Fragilisé par sa défaite aux élections municipales de Saint-Vaast-la-Hougue que fera Jean Lepetit.

Parmi les candidats potentiels j'envisagerais bien un binôme composé d'élus des conseils de Saint-Pierre et Saint Vaast et un autre constitué par un maire de l'ex canton de Quettehou et d'une élue de l'ancien canton de Saint Pierre

Des élections en perspective (1/2)

En 2015 Philippe Bas devenait président du Conseil départemental. Elu sénateur en 2017 il a été contraint d'abandonner cette fonction. Son remplaçant Marc Lefèvre ne sera pas candidat, la présidence du conseil départemental changera.

A suivre pour une rubrique municipales et vraisemblablement d'autres données sur les régionales et départementales

Voir les commentaires

Après les caches, le jardin

Publié le par Ph L

Après les caches, le jardin

Après les caches, le jardin

 

 

 

Au retour de l'escapade par les chemins de La Pernelle, un regard dans le jardin.

Les gradilles sont en fleur

Les gradilles sont en fleur

Après les caches, le jardin
Après les caches, le jardin
Après les caches, le jardin
Après les caches, le jardin

Voir les commentaires

La Pernelle, escapade dans les caches

Publié le par Ph L

La Pernelle, escapade dans les caches

La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches

Il fallait choisir un endroit à l'abri du vent Nord-Nord-Est pour la marche quotidienne. Les caches du haut de la Pernelle répondaient à cette exigence

Les arbres des haies déploient leurs floraisons.

 

La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches
La Pernelle, escapade dans les caches

Voir les commentaires

Souvenir de Pâques

Publié le par Ph L

Souvenir de Pâques

Souvenir de Pâques

Pâques est passé, souvenir à propos de gourmandises

Souvenir de Pâques
Souvenir de Pâques
Souvenir de Pâques

Voir les commentaires

Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)

Publié le par Ph L

Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)

Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)

Un récapitulatif des foires de l'arrondissement de Valognes tel que présenté dans un décret impérial de 1806.

Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)
Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)

J'ai déjà eu l'occasion de présenter un tableau énumérant des foires du Val de Saire et de la Manche (Source environ 1835).

Pierre Yves Jolivet faisant l'inventaire des archives de la mairie de Réthoville m'a communiqué une copie du décret.

J'en ai extrait la partie concernant l'arrondissement de Valognes qui inclut le Val de Saire

Foires du Val de Saire

Foires du Val de Saire

Foires, tableau déjà présenté (1835)

Foires, tableau déjà présenté (1835)

Autres foires de l'arrondissement de Valognes
Autres foires de l'arrondissement de Valognes

Autres foires de l'arrondissement de Valognes

Les foires dans le Val de Saire et la Manche (1806)

Voir les commentaires

L'agneau de Pâques

Publié le par Ph L

L'agneau de Pâques

L'agneau de Pâques

Pâques , fête religieuse, comme souvent viennent se greffer des traditions, traditions culinaires en particulier. Parmi elles le mouton rôti. Certes Pâques est une fête mobile, mais les agneaux ont eu le temps de grossir et leur chair figure sur de nombreuses tables.

Les chocolats font aussi partie des spécilités pascales sous la forme d'oeufs le plus souvent, mais aujourd'hui ce n'est pas le sujet. 

J'invite aussi à consulter les publications consacrées aux échaudés qui dans certaines régions sont spécifiques à cette période.

L'agneau de Pâques

Pâques et le mouton .

Le mouton et le sacrifice. 

Dans les trois religions monothéistes juive, chrétienne, musulmane une source  commune.

Référence à l'Apocalypse selon saint Jean

Référence à l'Apocalypse selon saint Jean

Pour les chrétiens, la fête de Pâques célèbre la résurrection de Jésus et l’agneau pascal (ou Agnus Dei, l'Agneau de Dieu) symbolise le Christ. Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive car il est une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Dans l'Evangile selon Jean, Jean le Baptiste voit Jésus venant à lui et dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde" (Jn 1,29). L'Apocalypse utilise 28 fois le mot "agneau" pour désigner le Christ.

Dans la religion chrétienne, l'agneau symbolise aussi les vertus d'innocence, de douceur et de bonté et la soumission à la volonté de Dieu, en référence au sacrifice d'Abraham qui était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait

Dans la religion juive, la fête de Pâques ou Pessa'h (passage) commémore pendant 8 jours la libération du peuple d'Israël et la traversée de la mer Rouge. Pour commémorer l'exode et célébrer la Pâque, les juifs ont coutume de sacrifier un agneau.

Cette tradition tire son origine d'un épisode de l'Ancien testament. Avant la traversée de la mer Rouge, Dieu a ordonné à Moïse de sacrifier un agneau par famille et de répandre le sang de l'agneau sur les portes des maisons avec une branche d'hysope afin que l'Ange de la Mort épargne les premiers nés des Hébreux. La mort des premiers nés était l’une des dix plaies et ne devait frapper que les Égyptiens.

Pour les chrétiens, la fête de Pâques célèbre la résurrection de Jésus et l’agneau pascal (ou Agnus Dei, l'Agneau de Dieu) symbolise le Christ. Jésus est identifié à l'agneau sacrificiel de la tradition juive car il est une victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes.

Dans l'Evangile selon Jean, Jean le Baptiste voit Jésus venant à lui et dit : "Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde" (Jn 1,29). L'Apocalypse utilise 28 fois le mot "agneau" pour désigner le Christ.

Dans la religion chrétienne, l'agneau symbolise aussi les vertus d'innocence, de douceur et de bonté et la soumission à la volonté de Dieu, en référence au sacrifice d'Abraham qui était prêt à sacrifier son propre fils si Dieu l'exigeait

À droite, la famille s'active pour évacuer toute trace de levain dans la maison. À gauche, on égorge et on prépare les agneaux, tandis que les ustensils de cuisson sont purifiés au chaudron. Extrait de la Haggada dorée, ouvrage de 1320 env. (British Library, MS. 27210, fol. 15 recto) Public Domain / British Library

À droite, la famille s'active pour évacuer toute trace de levain dans la maison. À gauche, on égorge et on prépare les agneaux, tandis que les ustensils de cuisson sont purifiés au chaudron. Extrait de la Haggada dorée, ouvrage de 1320 env. (British Library, MS. 27210, fol. 15 recto) Public Domain / British Library

Le sacrifice d'Abraham, peinture du XVIIè siècle, église de Tocqueville

Le sacrifice d'Abraham, peinture du XVIIè siècle, église de Tocqueville

Abraham apparaît dans la Bible mais aussi dans le Coran sous le nom d’Ibrahim.

Dieu scella une alliance avec Abraham et lui promet une nombreuse descendance alors qu’il est âgé de 99 ans et que sa femme Sarah est stérile. Effectivement, un an après, naît Isaac.

Aïd El Fitr

 

Mais Dieu mit Abraham à l’épreuve en lui demandant de lui sacrifier son fils Isaac. Abraham prit avec lui deux serviteurs ainsi que du bois pour l’holocauste (un sacrifice religieux). Arrivant au lieu indiqué par Dieu, Abraham éleva un autel qu’il couvrit de bois avant d’y lier Isaac. Il prenait son couteau pour égorger son fils, lorsque la voix d’un Ange arrêta son geste, car Dieu était satisfait de son obéissance. Il lui indiqua aussi le bélier retenu pas ses cornes dans le buisson et qu’il devait offrir en holocauste à la place de son fils.

Pour les musulmans c’est Ismaël (l’ancêtre des arabes) qu’il avait eu avec sa servante égyptienne Agar qu’il devait sacrifier. La fête de l’Aïd el Kebir commémore cet événement (20 juillet en 2021).

Cette fête commémore la soumission d'Ibrahim (Abraham dans la tradition juive) à Dieu, symbolisée par l'épisode où il acceptait d'égorger son fils Ismaël[1] sur l'ordre de Dieu (اللّه), celui-ci envoyant au dernier moment un mouton par l'entremise de l'archange Gabriel pour remplacer l'enfant comme offrande sacrificielle. En souvenir de cette soumission totale d'Ibrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifient un mouton ou un bélier, mais parfois d'autres animaux comme des vaches ou des chèvres, en l'égorgeant, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque, après la prière et le sermon de l'aïd.

Voir les commentaires