Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La filière lait

Publié le par Ph L

La filière lait

La filière lait

Après de nombreuses années de mise en place souvent décriée et source d'inégalités mais sans doute signe de stabilité toute relative des prix, la disposition européenne qui instituait des quotas dans la production laitière ne va plus être appliquée et on peut s'attendre à de nombreux changements et bouleversements dans la filière lait.

La filière lait

Avez vous des idées sur le sujet ?

La filière lait

~~ D'après le dernier recensement agricole du Ministère de l'agriculture,

11 283 exploitations normandes possèdent un troupeau de vaches laitières (soit une exploitation sur trois).

En 2011, la Normandie compte près de 570 000 vaches laitières (dont 77 % en Basse-Normandie), soit 16 % du troupeau laitier français.

La Manche est d'ailleurs le 1er département français par la taille de son troupeau de vaches laitières, devant l'Ille et Vilaine.

Le troupeau normand moyen s'élève à 56 vaches laitières. Autrefois majoritaire, la race normande est maintenant devancée par la Prim'holstein dans le troupeau laitier normand.

En 2011, le lait bovin représente 35 % du produit agricole régional (services exclus, hors aides), soit 1,3 milliard d'euros pour la Normandie.

~~ La Normandie : un bassin laitier à fort potentiel

En France, depuis le 1er avril 2011, la gestion des quotas laitiers est déléguée à 9 bassins laitiers (voir carte), avec la suppression de l’échelon départemental. L’objectif est d’accroître la mobilité des quotas, autrefois gérés à l’échelon départemental, pour préparer leur suppression fin mars 2015.

Création des conférences de bassin. Elles sont présidées par un Préfet

Rôle des conférences de bassin : instance de concertation entre partenaires de la filière lait et les pouvoirs publics sur les questions laitières, son rôle dépasse la seule gestion des quotas. • elle peut être consultée sur les politiques d’accompagnement de l’amont et l’aval de la filière (aides à l’investissement) et participe à la connaissance du marché, à la cohérence des actions de recherche et développement et à la construction d’une stratégie d’évolution de l’offre au niveau du bassin. • elle définit les catégories de producteurs prioritaires et arrête les attributions de quotas. • elle met en oeuvre les aides à la cessation (ACAL) et les rachats de quotas sans terre (TSST). • elle définit le taux d’allocations provisoires autorisé (avec un plafond national).

Quelques chiffres sur le bassin normand : la Normandie est le 2e bassin laitier derrière le Grand Ouest. Il représente 15 % de la collecte nationale avec 14 % des producteurs.

D’après les travaux du Pôle Economie et Prospective des Chambres d’agriculture de Normandie

La filière lait
La filière lait
Commenter cet article